La vache folle en voie de disparition

Ces maigres chiffres de 2009 poussent l’Europe à considérer que la maladie de la vache folle ¯ encéphalopathie spongiforme bovine ou ESB ¯ «est enfin sur le point d’être éradiquée sur son territoire». À ce jour, plus de 190 000 cas d’ESB ont été comptabilisés dans l’Union européenne depuis le premier diagnostic, en 1986, au Royaume-Uni (184 600 cas à lui seul).

Le traumatisme généré par la maladie du prion et ses autres variantes transmissibles ¯ tremblante du mouton, maladie de Creutzfeldt-Jakob ¯ est à l’origine de l’application à l’extrême du principe de précaution en matière de santé animale et humaine pendant les crises sanitaires qui ont suivi, comme la grippe aviaire, la grippe H5N1…

Pour la Commission européenne, les mesures de précaution ont porté leurs fruits avec l’ESB et elle estime que l’on peut desserrer l’étau.

Deuxième proposition, lever l’interdiction de donner certaines farines animales comme aliments, mais seulement à des non ruminants comme le porc, les volailles ou les poissons.

À la condition que l’on ne nourrisse pas un animal avec des protéines de sa propre espèce.

Ainsi, un cochon ne pourrait toujours pas manger de la farine de porc, mais il pourrait être nourri de farine de volaille. Source



Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS