OGM, NKM, preuve par 14 et dessous des cartes

Sondages favorables aidant, la secrétaire d’Etat à l’Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet (« NKM »comme elle souhaite se faire appeler en toute modestie) a de nouveau la faveur des médias. Elle était ce matin l’invitée de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV dans l’émission « Questions d’info ».Résumé des épisodes précédents :

1. Lors du débat sur la loi transposant la directive européenne sur les OGM, Nathalie Kosciusko-Morizet fait sensation en qualifiant les députés de sa majorité « d’armée de lâches »,

2. Jean-François Copé est accusé par la secrétaire d’Etat de vouloir « détourner l’attention pour masquer ses propres difficultés ». NKM le juge incapable de « tenir le groupe ».

3. Elle provoque son ministre de tutelle « Quand il veut, il vient » (sous-entendu : Borloo devrait quitter la buvette de l’Assemblée) et l’accuse « d’assurer le minimum ».

4. Le député communiste Chassaigne dépose le seul amendement réellement protecteur pour les consommateurs, donc euro-incompatible. Soudainement plus ambiguë, NKM ne le soutient pas, ce qui aurait été cohérent, elle « s’en remet à la sagesse de l’Assemblée pour le vote ». Faute d’un nombre suffisant de députés UMP au moment du vote, l’amendement est adoptée. La presse en conclut immédiatement que ce serait la secrétaire d’Etat qui en serait responsable.

5. En seconde lecture au Sénat, l’amendement Chassaigne est vidé de sa substance. La loi finale est parfaitement compatible avec la directive européenne et la volonté de la firme Monsanto (c’est la même chose). La France n’aura plus à faire jouer de clause de sauvegarde, les Français mangeront donc des OGM sans le savoir, que cela leur plaise ou non.

6. Nathalie Kosciusko-Morizet est rappelée à l’ordre par le Premier ministre et le Président de la République et privée de voyage au Japon.

7. Immédiatement sortent des sondages d’opinion révélant un boom de la popularité de la secrétaire d’Etat : 78% des Français lui donneraient raison. Elle reçoit les soutiens de Greenpeace, de José Bové, etc.

Epilogue

Ce matin, NKM est invitée sur BFMTV pour faire la promotion du texte final. Quand Jean-Jacques Bourdin pose la bonne question : « Pouvez-vous me garantir qu’avec votre loi (ndlr : le texte final, sans l’amendement Chassaigne), je pourrais manger sans OGM ? »

NKM répond : « Ce texte, il est vraiment bien… »

Pas satisfait de cette « non-réponse », J.J. Bourdin repose sa question :

NKM : « Ce texte, il est vraiment bien, mais dans le cadre de la directive européenne 2001-18. » Elle a ensuite le courage d’expliquer – à mots couverts et choisis – que ladite directive permet aux distributeurs de vendre des produits contenant des OGM sans le mentionner sur l’étiquetage. En réalité, la directive IMPOSE aux états-membres cette « liberté » laissée aux distributeurs de faire manger des OGM sans qu’ils ne le sachent à ceux qui n’en veulent pas.

Interrogée sur le « formidable lobbying » qu’auraient subi les parlementaires français elle botte très adroitement en touche :

« Le lobbying pose plus de problèmes à Bruxelles, parce qu’il s’exerce en amont, sur les directives ». Là, on ne peut que lui donner raison : comme les députés français sont réduits à avaliser les textes européens, les lobbys seraient bien dépensiers de les corrompre massivement, puisqu’ils ne servent plus à rien ! En bons gestionnaires, ils concentrent leurs efforts sur l’omnipotente Commission européenne !
La preuve par 14

Le plus intéressant est parfois dans les détails. Par exemple, la désormais très populaire NKM place maintenant tous ses espoirs dans un décompte des pays européens opposés aux OGM et à la directive européenne, pays qui seraient au nombre de 14. Elle laisse ainsi espérer qu’il y aurait maintenant une chance de réorienter la politique de l’Union européenne en la matière, ce qui nous permettrait de ne pas être contraints de manger des OGM « à l’insu de notre plein gré ». Il nous faudrait donc faire du lobbying auprès de la toute puissante Commission pour que notre volonté soit prise en considération.
Le détail important, c’est qu’il s’agit de la directive 2001-18, ce qui signifie que cette directive a déjà sept ans. Sept ans pendant lesquels IL Y A TOUJOURS EU UNE MAJORITE D’ETATS (et de citoyens) A ETRE OPPOSES AUX OGM.

Voilà comment NKM a, très involontairement, apporté la preuve que ni la volonté des Etats-membres, ni celle des citoyens, n’étaient prises en compte dans la politique de l’Union européenne.

Quand les intérêts financiers d’une multinationale américaine sont en jeu, c’est du sérieux : la Commission impose sa volonté à tout le monde. Les Etats sont là pour mettre en scène des simulacres de débats, mais au final, les citoyens doivent avaler ce que Monsanto et Barroso ont décidé.
Le dessous des cartes : le Système choisit des « opposants » triés sur le volet

Dans ces parodies de démocratie, certains ont les meilleurs rôles et la distribution ne doit rien au hasard : ceux qui peuvent devenir populaires en faisant semblant de s’opposer sont triés sur le volet. C’est très important : il faut qu’ils soient parfaitement contrôlables pour que leurs donneurs d’ordres soient assurés qu’ils n’iront jamais trop loin.

Cette fois, c’était le tour de Nathalie Kosciusko-Morizet « Young leader » sélectionnée par la French American Foundation, (organisme mis en place par John Negroponte, chef des services secrets U.S.) de tenir le premier rôle pour devenir populaire, donc ministrable. Source complète

Vous pouvez aussi aimer

One thought on “OGM, NKM, preuve par 14 et dessous des cartes

  1. Dommage que ce « couac » n’ait été un vrai rejet de la part
    des « responsables » politiques UMP
    la France aurait dut être la voix qui à niveau mondiale s’oppose
    à la dictature des industries nord-américaines !
    Qui pourra défendre le « bon goût » et l’excellence gastronomique ?
    Qui pourrait donner son accord à que la qualité des aliments
    obéissent aux impératifs financiers ?
    Lorsque l’on sait par quelle violence les cellules OGM sont produites !
    Par bombardement moléculaire quelle qualité pourrait avoir ces aliments ?
    Pauvre Sarkozy, il est entré à l’Elysée comme un démocrate et les intérêts financiers de
    ces « obligés » ne lui laisseront d’autre choix que celui de bricoleur qui fait le sale boulot
    Ce plat de lentilles va lui donner des aigreurs et flatulences jusqu’à la fin de sa vie !

    L’on se croirait aux temps des soviets qui par décret établirent qu’assécher
    la mer d’Aral pour produire du coton était une priorité !
    Comment imaginer que quelques dizaines des mètres est suffisant pour « mettre à l’abri »
    Des cultures sans OGM, ces « illuminés » n’ont jamais vu les voitures à Toulouse couvertes
    Des sables du Sahara ? Un grain de sable qui pèse 800 fois plus qu’un grain de pollen
    Peut voyager par-dessus la Méditerranée et un grain de pollen d’une plante transgénique
    Ne pourrait aller à plus de 50 mètres ?
    Même cet « argument » va contre ces plantes qui seraient aussi balourdes
    Pour produire des grains de pollen aussi stupides, aussi lourds et aussi incapables
    d’utiliser les vent !

    Pauvre Sarkozy, il est entré à l’Elysée comme un démocrate et les intérêts financiers de
    ces « obligés » ne lui laisseront d’autre choix que celui de bricoleur qui fait le sale boulot

    Ce plat de lentilles va lui donner des aigreurs et flatulences jusqu’à la fin de sa vie !

Laisser votre commentaire