Soins spécialisés : 58 % des Français y renoncent

MedecinSelon les personnes interrogées pour un sondage Ifop publié ce dimanche dans le Journal du Dimanche, un Français sur trois juge l’accès aux soins difficiles. Selon les 1.001 personnes de plus de 18 ans, interrogées pour ce sondage réalisé en ligne entre le 29 août et le 4 septembre dernier, il faudrait encore 51 jours pour réussir à consulter un gynécologue, 38 pour un dermatologue, 29 pour un cardiologue, un ORL, un psychiatre et un rhumatologue.

L’attente serait même encore plus longue en milieu hospitalier qu’en milieu libéral, soit deux jours de plus pour un cardiologue (31) alors qu’il faut encore 21 jours pour un radiologue en hôpital et 13 pour un libéral.

Quant aux médecins généralistes, s’ils sont plus abordables avec un délai beaucoup plus court, environ quatre jours, ils sont tout de même boudés par 15 % des Français eux aussi.

Et de proposer que les spécialistes s’adaptent aux horaires de leurs patients : «Beaucoup vont détester ce parallèle mais les spécialistes doivent faire la révolution du service sur le modèle de la grande distribution», argumente-t-il. S



Vous pouvez aussi aimer

Laisser votre commentaire