La carte des pauvres de France

Etre pauvreLe Secours catholique en France a accueilli l’année dernière 667.400 «situations» de pauvreté, c’est-à-dire personnes dans un grand besoin. Ce qui équivaut, en comptant la famille, environ à 1.550.000 personnes à secourir.

pas de révolution dans ce qui crée et entretient la pauvreté en France, puisque ce sont à peu près les mêmes profils que l’on retrouve dans chaque étude.

Toutefois, pour la première fois cette année, celle-ci met en lumière la carte de France de de la pauvreté, par régions, avec des «catégories» de pauvreté différentes suivant que l’on vit dans une région rurale ou fortement urbanisée notamment.

Globalement, les bénéficiaires de l’aide du Secours catholique dépassent les 40 ans.

Pour une majeure partie d’entre eux, il y a monoparentalité (près de 30%).

Pour ce qui est de la situation professionnelle, le Secours catholique a remarqué que les demandeurs d’emploi étaient plus nombreux que les années précédentes à demander son aide (43,1%).

Conséquence : puisque le nombre de demandeurs d’emploi a augmenté parmi les bénéficiaires de l’aide du Secours catholique, l’association a aussi noté une augmentation du nombre de demandeurs qui ne vivent que grâce aux aides sociales (transferts sociaux).

Un niveau de ressources particulièrement chiche donc, pour preuve le nombre de ceux qui se situent en dessous du seuil de pauvreté.

Lire aussi : Il faut en moyenne 180 ans pour s’elever socialement en france




Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title