Chiens dangereux

Après des mois de polémique faisant suite à des accidents parfois mortels, l’Assemblée nationale a adopté mercredi soir le projet de loi sur les chiens dangereux.Ils sont allés plus loin que les sénateurs avec l’instauration, à l’instar des armes à feu, d’un « permis de détention » pour les chiens jugés les plus dangereux (d’attaque et les chiens de garde et de défense), délivré par le maire.

Les députés ont en revanche renoncé mercredi à obliger les propriétaires d’animaux dits exotiques comme les mygales, les serpents et les crocodiles à les déclarer, une mesure qui était présentée par voie d’amendement au projet de loi sur les chiens dangereux.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title