Le service civique obligatoire est relancé

Elle a été remise au goût du jour par Bernard Laporte, qui se prononce pour un service obligatoire mais dans une version allégée, puisqu’il se résumerait à 100 heures passées dans une association.Le secrétaire d’État aux sports, qui devait participer mercredi 5 décembre à un forum européen du bénévolat à Strasbourg, a lancé son ballon d’essai dans un entretien aux Dernières Nouvelles d’Alsace.

Puisque le «dévouement pour l’intérêt général doit être valorisé et soutenu», il se prononce en faveur «d’un service civique de 100 heures obligatoires qui permettrait de mobiliser les énergies des jeunes de 18 à 25 ans pour les clubs et les associations».

Pour finalement ne déboucher que sur un service volontaire, ce qui change évidemment totalement la nature du dispositif.

Puis, le débat avait rebondi durant la dernière campagne présidentielle.

Il figurait aussi au programme de François Bayrou.

Et se retrouvait également dans celui de Nicolas Sarkozy.

Durant sa campagne, le futur président défendait, pour sa part, un service civique obligatoire, de six mois.

Mais il n’en avait guère reparlé après son élection tandis que son ministre de la défense, Hervé Morin s’était publiquement déclaré, voilà deux mois, «très sceptique» sur la question.

Pour contourner cet obstacle budgétaire, Bernard Laporte propose un service très allégé.

La démarche de Bernard Laporte ressemble un peu à celle imaginée, dès 2003, par le socialiste Daniel Vaillant dans une proposition de loi.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title