Les filles préfèrent le rose

Cet article est titré «Les filles préfèrent le rose», parce qu’il n’y avait pas la place d’écrire : «Les femmes ont une préférence pour l’extrémité rouge de l’axe rouge-vert, ce qui décale vers le rouge leur attirance naturelle pour le bleu et fait du rose et du lilas leurs couleurs préférées», pour reprendre précisément les termes des chercheurs qui ont fait cette découverte.Car il aurait été rudimentaire de poser simplement huit cartes sur la table, façon test des couleurs de Lüscher (1) et demander directement aux cobayes quelle était leur nuance préférée.

A partir de cette série de choix, les chercheuses Anya Hurlbert et Yazhu Ling ont pu constater une préférence générale pour le bleu, mais aussi un relatif décalage vers le rouge de la part du sexe féminin (2).

Pour éliminer un biais culturel, ou du moins y contribuer, les auteurs de l’étude avaient pris la précaution d’inclure dans leur échantillon un groupe de cobayes chinois.

Il est donc possible que l’appréciation différente des couleurs selon le sexe soit d’origine biologique.

Pour elle, l’évolution a pu conduire les femmes à introduire un peu de rouge dans leur bleu, notamment parce que les activités de cueillette leur ont fait préférer les fruits mûrs et rouges aux autres.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title