La télé allemande lâche le Tour !

Jusqu’à ce que le coureur de T-Mobile Patrik Sinkewitz soit déclaré positif à la testostérone lors d’un contrôle réalisé sur un stage préparatoire en juin dernier.Echaudées, les chaines allemandes ARD et ZDF ont décidé de suspendre la diffusion du Tour outre-Rhin!

Et l’ombre noire du dopage revient sur le Tour de France.

Jusqu’à l’annonce, mercredi matin, du contrôle positif à la testostérone du jeune coureur allemand Patrick Sinkewitz.

Certes, les faits remontent au mois de juin puisque le contrôle a été réalisé lors d’un stage de préparation dans les Pyrénées et le coureur n’est plus sur la course après avoir été contraint à l’abandon dimanche suite à une collision avec un spectateur alors qu’il regagnait son hôtel dans la vallée.

Mais, une fois encore, c’est l’image du Tour de France qui est écornée et ses organisateurs qui, selon la ZDF, ne sont pas capable de garantir la probité de la course.

Pour les chaînes allemandes ARD et ZDF qui diffusent alternativement l’épreuve, c’est en effet la goutte qui fait déborder le vase.

Il faut dire que l’Allemagne a vécu comme un traumatisme les révélations concernant notamment Jan Ullrich.

Icône du sport outre-Rhin, celui-ci est devenu l’incarnation d’un sport dégénéré dans lequel le dopage est partout ainsi que l’ont reconnu d’autres coureurs allemands, Erik Zabel ou Jorg Jaksche tandis que le Danois Bjarne Riis a reconnu s’être dopé pour remporter le Tour en 1996, sous les couleurs de Telekom…

« Nous voulons montrer par ce geste que nous sommes prêts à soutenir le cyclisme si et seulement s’il est propre, c’est à dire sans produits dopants et prohibés.

Pour T-Mobile qui avait réagi à toutes les révélations en poursuivant son action de sponsoring mais en imposant à l’équipe des mesures drastiques, le coup est rude.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title