23 juillet 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

avortement

Donald Trump favorable à une restriction nationale de l’IVG

Donald Trump favorable à une restriction nationale de l'IVGDonald Trump, candidat républicain à l’élection américaine, s’est dit favorable à une interdiction nationale de l’interruption volontaire de grossesse (IVG) au-delà d’un certain nombre de semaines de grossesse, sauf en cas de viol, inceste, ou menace pour la vie de la mère, dans une interview diffusée dimanche 17 mars sur la chaîne Fox News, quelques jours après s’être assuré de l’investiture républicaine.

Le Sénat approuve l’inscription de l’IVG dans la Constitution

Le Sénat approuve l'inscription de l'IVG dans la ConstitutionAprès le vote de l’Assemblée nationale fin janvier, le Sénat a adopté mercredi 28 février l’inscription dans la Constitution de «la liberté garantie» des femmes «d’avoir recours à une interruption volontaire de grossesse». Les sénateurs ont approuvé une version sans modification du projet de loi constitutionnelle, par 267 voix pour et 50 voix contre.

Le nombre d’avortements en France augmente en 2022

Le nombre d'avortements en France augmente en 2022L’année dernière, 234 300 interruptions volontaires de grossesse ont été enregistrées en France, dont 218 400 en métropole. Il s’agit essentiellement des interruptions volontaires de grossesse médicamenteuses, pratiquées en dehors de l’hôpital. La Drees note que la baisse du nombre d’IVG en secteur hospitalier se poursuit tandis que la progression hors établissement s’accélère.

Le Mexique dépénalise l’avortement à contre-courant des Etats-Unis

Le Mexique dépénalise l'avortement à contre-courant des Etats-UnisLe Mexique a dépénalisé l’avortement sur l’ensemble de son territoire, allant dans le sens d’autre pays d’Amérique latine et à contre-courant des États-Unis. La Cour suprême mexicaine a estimé, mercredi 6 septembre, que « le délit d’avortement dans le Code pénal fédéral est inconstitutionnel» parce qu’il est « contraire au droit à décider des femmes et des personnes en capacité de gestation ».

Nouveau recul pour le droit à l’avortement aux États-Unis

Nouveau recul pour le droit à l'avortement aux États-UnisLe gouverneur du Dakota du Nord a signé, lundi 24 avril, une loi qui interdit la quasi-totalité des IVG dans cet État faiblement peuplé du nord du pays. Ainsi, pratiquer tout avortement est désormais interdit « dès la conception », avec quelques exceptions, notamment si la grossesse pose de graves risques pour la santé de la mère. Une dérogation est également prévue jusqu’à six semaines de grossesse si celle-ci découle d’un cas de viol ou d’inceste.

Avortement : la Hongrie désavouée par le Parlement européen

Avortement : la Hongrie désavouée par le Parlement européenLe Parlement européen a vertement critiqué la Hongrie jeudi 15 septembre, en qualifiant le pays de «régime hybride d’autocratie électorale». Des termes durs qui font suite à une série de lois controversées voulues par le Premier ministre hongrois, Viktor Orban, et son puissant parti d’extrême droite, le Fidesz.

Selon Marine Le Pen, le droit à l’avortement dans la constitution est une « diversion politique »

Selon Marine Le Pen, le droit à l’avortement dans la constitution est une « diversion politique »Inscrire le droit à l’avortement dans la Constitution n’est qu’une « diversion politique » pour Marine Le Pen. La présidente du groupe Rassemblement national à l’Assemblée nationale a fustigé la proposition de la majorité ce mercredi, sur franceinfo, tout en précisant que le RN n’a « jamais remis en cause l’accès à l’IVG. »

Suite à sa déroute aux législatives, le groupe Renaissance (LREM) devient-il opportuniste ?

Suite à sa déroute aux législatives, le groupe Renaissance (LREM) devient-il opportuniste ?Le groupe Renaissance (ex LREM) à l’Assemblée nationale avait à peine mis le point final à sa proposition de loi pour inscrire le droit à l’avortement dans le marbre de la Constitution française, samedi 25 juin, que les élus de l’opposition lui sont tombés dessus. La gauche reproche à la majorité d’avoir repris à son compte une proposition déjà formulée à deux reprises lors de la précédente législature.

Les députés votent l’allongement du délai légal de 12 à 14 semaines pour l’IVG

Les députés votent l’allongement du délai légal de 12 à 14 semaines pour l'IVGMise à jour le 24/02/2022 – L’Assemblée nationale a de nouveau approuvé mardi l’extension du délai légal pour pratiquer une IVG à 14 semaines de grossesse au lieu de 12, mais a refusé de supprimer la clause de conscience spécifique des médecins. La proposition de loi « visant à renforcer le droit à l’avortement », examinée en deuxième lecture, a été adoptée en fin de soirée par 79 voix contre 36 et 8 abstentions, après des débats souvent houleux. Le ministre de la Santé Olivier Véran, médecin de formation, s’est toutefois dit favorable à titre personnel à l’extension du délai légal.

Le Texas interdit l’avortement alors que le Mexique décriminalise l’avortement

Le Texas interdit l'avortement alors que le Mexique décriminalise l’avortementLa Cour suprême du Mexique a jugé inconstitutionnelle la criminalisation de l’avortement, lors d’un vote à l’unanimité mardi 7 septembre qui va permettre aux Mexicaines de tout le pays d’accéder à cette pratique. Une source judiciaire a expliqué que cet arrêt a, en effet, une portée nationale, car il va permettre aux femmes qui vivent dans des États où l’avortement est criminalisé d’avoir accès à l’avortement sur décision d’un juge.

Les prêtres doivent pardonner l’avortement

Les prêtres doivent pardonner l'avortementLes prêtres doivent pardonner l’avortement. Dans un message adressé à l’organisateur de cette Année sainte (ou jubilé), le prélat italien Rino Fischella, Jorge Bergoglio a détaillé diverses dispositions pour que la possibilité de voir ses fautes pardonnées (ce que permet un jubilé dans la tradition catholique) bénéficie au plus grand nombre, notamment aux malades ou aux détenus incapables de se rendre dans les cathédrales et les églises jubilaires pour faire la démarche de repentir.

Grande manifestation anti-avortement à Madrid

Grande manifestation anti-avortement à MadridIls étaient plus d’un million de catholiques soutenus par l’Eglise et la droite, à manifester samedi à Madrid contre le projet de libéralisation de l’avortement du gouvernement socialiste. Les organisateurs ont chiffré à 1,5 million de personnes la participation à cette manifestation

Envoi par email
RSS