Les cadenas de l’amour menacent les ponts de Paris

Les cadenas de l'amour menacent les ponts de ParisAprès les ponts de l’Archevêché et des Arts, la passerelle Senghor, croulant sous les cadenas, va être vitrée. Ce geste se veut romantique, mais il dégrade le patrimoine depuis plusieurs années et se décale de pont en pont, de barrière en barrière. Les couples ont vite identifié de nouveaux sites où sceller leur romance : la passerelle Simone-de-Beauvoir (12ᵉ et 13ᵉ), les grilles du Pont-Neuf

Lire la suite