«Si je revends mes prescriptions, ça me rapporte plus de 1.000 euros»

«Si je revends mes prescriptions, ça me rapporte plus de 1.000 euros»Sur le trottoir, un homme chuchote: «Métha?, métha?» Marco est vendeur et cherche sa clientèle dans le quartier. Moi, je vais chez le médecin et je récupère une ordonnance». Marco suit un traitement contre la dépendance à l’héroïne qui limite fortement le risque d’overdose. Tant qu’il n’est pas pris en train de revendre, il ne court aucun risque de se faire attraper par la police. Il prend toujours sur lui une copie de son ordonnance afin de prouver que la drogue de substitution lui appartient.

Lire la suite