23 juillet 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

emeute

Attaque d’un commissariat lors des émeutes en juin

Attaque d'un commissariat lors des émeutes en juinQuatre hommes âgés d’une vingtaine d’années ont été condamnés, jeudi 4 janvier, par le tribunal correctionnel de Versailles à des peines allant de un à deux ans de prison ferme pour leur participation à l’attaque du commissariat d’Élancourt fin juin 2023. À Élancourt, avec un véhicule de police brûlé, des dommages au commissariat, à des arrêts de bus et à des commerces

60 % des émeutiers étaient des mineurs

60 % des émeutiers étaient des mineursQuelque 60 % des mineurs présentés à la justice après les émeutes en réaction à la mort de Nahel en juillet étaient issus d’une famille monoparentale, a affirmé samedi 7 octobre le ministère de la Justice à l’AFP. Les moins de 18 ans représentent environ un tiers des personnes ayant participé aux émeutes. Au total, 1 180 mineurs ont été identifiés par la justice comme auteurs d’infractions lors des émeutes, selon les chiffres de la Chancellerie.

Le maire de Grigny en colère suite au report du Comité interministériel des villes

Le maire de Grigny en colère suite au report du Comité interministériel des villesUn conseil national de la refondation va, en effet, avoir lieu dans l’après-midi, jeudi 5 octobre, sous l’égide de la Première ministre, Élisabeth Borne, afin de «partager le diagnostic et les pistes de réflexion» sur les émeutes qui ont secoué la France, fin juin début juillet. Un Comité interministériel des villes devait se tenir la semaine prochaine

Deux mois après les émeutes, le bilan des dégradations est toujours lourd pour les communes touchées

Deux mois après les émeutes, le bilan des dégradations est toujours lourd pour les communes touchéesDeux mois après les émeutes, le bilan des dégradations est toujours lourd pour les communes touchées. C’est le cas de Garges-lès-Gonesse dans le Val-d’Oise. L’hôtel de ville a notamment brûlé. « Aujourd’hui, il est toujours dans le même état. On attend le rapport des experts. Les dommages s’élèvent à quelques millions d’euros.

Bruno Retailleau veut des « courtes peines » pour les mineurs

Bruno Retailleau veut des « courtes peines » pour les mineurs« Je vais vous surprendre, vous choquer peut-être : je pense que l’on n’utilise pas suffisamment les courtes peines de prison pour des mineurs », déclare le président du groupe Les Républicains (LR) au Sénat, Bruno Retailleau, mercredi 5 juillet sur franceinfo. Le chef de file des sénateurs LR reproche à Emmanuel Macron d’avoir « interdit » les courtes peines avec Nicole Belloubet, ministre de la Justice lors de son premier quinquennat.

France Assureurs invite ses membres à rallonger le délai de déclaration

France Assureurs invite ses membres à rallonger le délai de déclarationFrance Assureurs annonce mardi 4 juillet une série de mesures pour « accompagner » les « assurés dont les biens personnels et professionnels ont subi des dommages », à la suite des violences urbaines survenues dans de nombreuses villes en France, a appris franceinfo auprès de cette fédération professionnelle qui représente 99 % des acteurs de l’assurance avec 252 membres. Parmi les mesures que France Assureurs invite ses membres à prendre, le prolongement « jusqu’à 30 jours» du délai de déclaration de sinistre

Il faut permettre aux départements de suspendre ou supprimer les aides sociales des parents

Il faut permettre aux départements de suspendre ou supprimer les aides sociales des parentsLe président (LR) du conseil départemental de Haute-Marne Nicolas Lacroix, par ailleurs vice-président du comité des maires et des élus des Républicains et proche de Laurent Wauquiez, demande au gouvernement de légiférer afin que les départements puissent choisir, au cas par cas, de suspendre ou supprimer les aides sociales.

Quinze ans de prison pour les tireurs de Villiers-le-Bel

Quinze ans de prison pour les tireurs de Villiers-le-BelLe verdict est tombé à 2 h 15 après six heures quinze de délibéré. L’émotion était palpable cette nuit dans la salle des pas perdus ainsi qu’à la sortie du palais de justice de Pontoise. Abou Kamara a été condamné à quinze ans de réclusion criminelle pour avoir tiré sur les policiers lors des émeutes des 25 et 26 novembre 2007, et son frère, Adama Kamara, à une peine de douze ans de réclusion criminelle.

Envoi par email
RSS