19 juillet 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

expulsion

Record d’expulsions locatives en 2023

Record d'expulsions locatives en 2023Les expulsions locatives ont atteint un nouveau record en 2023, avec 21 500 ménages expulsés par les forces de l’ordre, soit une hausse de 23 % sur un an, a appris franceinfo de sources concordantes, confirmant une information du Monde. Alors que l’hébergement d’urgence sature, les associations craignent que ces expulsions n’augmentent encore.

Le ministre délégué du Logement s’inquiète du nombre d’expulsions l’an prochain

Le ministre délégué du Logement s'inquiète du nombre d'expulsions l'an prochainAlors que la trêve hivernale a commencé mercredi 1ᵉʳ novembre, le ministre délégué chargé du Logement s’inquiète du nombre d’expulsions pour l’an prochain. « Les expulsions ont retrouvé leur niveau d’avant Covid en 2022, et l’on craint que les chiffres 2023 soient un peu plus difficiles avec l’augmentation des charges liées à l’énergie», redoute Patrice Vergriete.

Gérald Darmanin demande l’« expulsion systématique de tout étranger»

Gérald Darmanin demande l'« expulsion systématique de tout étranger»Gérald Darmanin a évoqué en particulier les personnes fichées «au sein du FSPRT», le fichier de traitement des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste, qui compte «à peu près 5 100 personnes», en «majorité» des «personnes qui sont françaises», mais également des étrangers en situation régulière ou irrégulière. Le ministre de l’Intérieur a demandé samedi 14 octobre l’« expulsion systématique de tout étranger (…) considéré comme dangereux par les services de renseignement».

Gérald Darmanin demande aux préfets une « fermeté systématique » pour faciliter les expulsions

Gérald Darmanin demande aux préfets une « fermeté systématique » pour faciliter les expulsionsCette note intervient après la polémique suscitée par l’expulsion, la semaine du 21 août, par le préfet du Val-d’Oise d’un émeutier condamné et de ses proches d’un logement social qu’ils occupaient. Le préfet du Val-d’Oise avait expliqué à l’AFP que l’expulsion était liée «au fait que cette personne a pillé un magasin» mais «qu’il y avait déjà un autre motif d’expulsion».

Loyers impayés: l’État préfère indemniser les propriétaires que d’expulser les locataires

Loyers impayés: l'État préfère indemniser les propriétaires que d’expulser les locatairesLe concours de la force publique. Voilà un terme juridique qui ne vous parle peut-être pas, mais qui est au cœur d’affaires qui se sont multipliées ces derniers mois. Il s’agit des loyers impayés. En 2019, les préfets ont dû instruire près de 53 000 demandes et n’ont donné leur accord d’expulsion que pour un peu plus de 35 000 d’entre elles, selon la Cour des comptes.
Soit 67 % des cas.

Squats et les loyers impayés, l’Assemblée Nationale adopte des mesures décriées par la gauche

Squats et les loyers impayés, l’Assemblée Nationale adopte des mesures décriées par la gaucheL’Assemblée nationale a adopté vendredi une proposition de loi durcissant les sanctions contre les squatteurs et accélérant les procédures en cas de loyers impayés. Le texte, porté par les groupes Renaissance et Horizons, et soutenu par les députés LR et RN, a été voté en première lecture par 40 voix contre 13, et doit désormais être examiné par le Sénat. Ce texte précise que le squat concerne également les résidences secondaires et des logements inoccupés

Trêve hivernale, pas d’expulsions du 1ᵉʳ novembre au 31 mars

Trêve hivernale, pas d'expulsions du 1er novembre au 31 marsJusqu’au 31 mars, un propriétaire bailleur ne pourra pas expulser son locataire avec le recours de la force publique, même s’il a obtenu une décision de justice qui a prononcé l’expulsion du mauvais payeur ! La décision de justice n’est pas exécutoire pendant ces six mois. Il y a une suspension du recours à la force publique pour exécuter une décision de justice !

Les expulsions locatives ont atteint un nouveau record en 2018

Contrat de location propriétaire-locataireLes expulsions locatives ont atteint un nouveau record en 2018, avec « plus de 36 000 personnes » expulsées selon la Fondation Abbé Pierre, qui réclame encore lundi un « plan d’urgence » pour enrayer ce phénomène qui s’aggrave d’année en année. La Fondation rappelle également qu’entre « deux et trois fois plus » de ménages sont réellement expulsés, car beaucoup partent avant l’arrivée des policiers ou des gendarmes.

Les expulsions d’étrangers illégaux ont coûté 500 millions d’euros à l’Etat

Les expulsions d'étrangers illégaux ont coûté 500 millions d'euros à l'EtatLes expulsions forcées d’étrangers illégaux ont coûté 468 millions d’euros à l’État en 2018, selon un rapport. Les départs d’étrangers en situation irrégulière ont un coût. Le coût moyen d’un retour aidé – une aide matérielle et financière pour retourner volontairement dans le pays d’origine – oscille entre 2 500 et 4 000 euros, soit un coût total de 26 millions d’euros.

Espionnage Allemagne – Etats-Unis

Espionnage Allemagne - Etats-UnisEspionnage Allemagne – Etats-Unis. L’Allemagne à indiqué ce jeudi avoir expulsé le chef des services de renseignements Américain en poste en Allemagne. Ceci dans le cadre d’une affaire d’espionnage de responsable Allemand au profit de Washington. La Chancelière Allemande A.Merkel aurait affirmé toujours ce jeudi que “Plus de confiance pourrait impliquer plus de Sécurité”

Envoi par email
RSS