La grande distribution a-t-elle tenu ses promesses en achetant Français ?

GrandeDans son blog, Michel-Édouard Leclerc, patron de l’enseigne éponyme, assure que les produits d’origine étrangère seront « anecdotiques ». Chez Intermarché, on parle à la fois d’un « soutien aux filières agricoles françaises » mais aussi de la « défense du pouvoir d’achat des Français ». Il y a vraiment eu un recentrage sur les achats d’origine France », assure à Reporterre Luc Barbier, secrétaire général de la Fédération nationale des producteurs de fruits (FNPF). « La pression syndicale et gouvernementale a fonctionné », renchérit Bruno Vila, président de Rougeline, secrétaire général des producteurs de légumes de France, également membre d’Interfel.

Lire la suite