La réforme de l’allocation aux adultes handicapés ferait-elle des perdants ?

La réforme de l’allocation aux adultes handicapés ferait-elle des perdants  ?Sophie Cluzel, la secrétaire d’Etat aux Personnes handicapées, l’a dit et redit : pas question de cesser de prendre en compte les revenus du conjoint dans le calcul de l’allocation aux adultes handicapés (AAH). Motif : cette réforme ferait trop de perdants. L’AAH, d’un montant maximum de 902,70 euros par mois, est versée aux personnes dont le handicap rend difficile l’accès au marché du travail.

Lire la suite