Emmanuel Macron est satisfait de sa gestion de la crise

Emmanuel MacronDans un discours très attendu dimanche soir, le chef de l’État s’est notamment félicité de son bilan, indiquant que « nous pouvons être fiers » de la gestion du Covid-19. Après avoir rapidement décrété le passage de toute la France métropolitaine en zone verte et la réouverture des bars et restaurants en Île-de-France, le chef de l’État est longuement revenu lors de son allocution sur « un premier acte » dont les Français vont pouvoir « tourner la page », et pourtant marqué de bout en bout par une défiance généralisée face aux actions de l’exécutif.

Lire la suite

Y a-t-il des députés « frondeurs » au sein du parti présidentiel ?

LREMIls sont 58 députés frondeurs à être intéressés par la démarche de ce groupe baptisé « Écologie démocratie solidarité ». Ils viennent de plusieurs horizons politiques. Le groupe veut « faire plus et mieux à l’Assemblée nationale », pour « répondre à l’urgence écologique, moderniser la démocratie, réduire les inégalités sociales et territoriales », dit leur profession de foi dans une version provisoire datant du 4 mai.

Lire la suite

Cette décision qu’a prise Emmanuel Macron contre l’avis des scientifiques

Brigitte et Emmanuel MacronDans son rapport mis en ligne samedi 25 avril, le Conseil scientifique Covid-19 confirme qu’il était favorable à la réouverture des écoles en septembre. Emmanuel Macron est passé outre cet avis en annonçant une reprise progressive à partir du 11 mai prochain. Dans son rapport mis en ligne samedi 25 avril, neuf jours après la réunion des scientifiques, le Conseil scientifique continue de soutenir que « le risque de transmission est important dans les lieux de regroupement massif que sont les écoles et les universités » et « propose de maintenir les crèches, les écoles, les collèges, les lycées et les universités fermés jusqu’au mois de septembre ».

Lire la suite

Emmanuel Macron dans le piège des «masques pour tous»

Macron tétaniséAprès la crise politique provoquée par la pénurie de masques de protection et de gel hydroalcoolique, place à l’impasse entraînée par la promesse de fournir «un masque pour tous» d’ici au 11 mai, aux 67 millions de Français. Lorsque Emmanuel Macron arbore pour la première fois un masque FFP2, réservé au personnel soignant, lors de sa visite de l’Hôpital militaire de Mulhouse le 25 mars, l’heure est à la polémique sur l’absence de «stocks stratégiques», suite au non-renouvellement des 2 milliards de masques entreposés en 2009-2010, après l’épidémie de grippe H1N1.

Lire la suite

La stratégie du gouvernement, un dé-confinement par région !

Le gouernementMise à jour : 23 avril 2020 à 20h11 – Le gouvernement appelle de nouveau les Français à la prudence pour préparer à l’après « 11 mai ». Alors que le gouvernement planche sur le dé-confinement attendu dans un peu moins de trois semaines, Emmanuel Macron était en Bretagne mercredi pour saluer « la ferme France », cette filière alimentaire déterminante selon lui face à l’épidémie de coronavirus. Le président a aussi évoqué l’échéance du 11 mai, comme « une deuxième étape dont on ne sait pas combien de temps elle va durer, qui sera progressive, concertée, parfois lente, peut-être différenciée selon les secteurs d’activité ou selon les régions plus ou moins impactées ».

Lire la suite

« Le président se trompe, les Français doivent porter un masque dès maintenant »

« Les Français doivent porter un masque au moment du dé-confinement mais aussi dès maintenant », assure ce dimanche 19 avril sur franceinfo Philippe Juvin, le chef du service des urgences à l’hôpital européen Georges Pompidou à Paris. « De plus en plus de voix s’élèvent sur ce sujet, comme l’Anses ou la communauté scientifique internationale », explique Philippe Juvin.

Lire la suite

Emmanuel Macron « ne souhaite pas de discrimination » des personnes âgées

Emmanuel Macron « ne souhaite pas de discrimination » des personnes âgées dans le cadre du dé-confinement progressif annoncé après le 11 mai et donc « en appellera à la responsabilité individuelle » de chacun, a indiqué l’Elysée dans un communiqué, vendredi 17 avril. Lundi, dans son discours aux Français, Emmanuel Macron avait indiqué que « pour leur protection, nous demanderons aux personnes les plus vulnérables, aux personnes âgées, en situation de handicap sévère, aux personnes atteintes de maladies chroniques, de rester, même après le 11 mai, confinées, tout au moins dans un premier temps ».

Lire la suite

Les masques obligatoire grand public seront-ils payants ?

Emmanuel Macron a indiqué dans son discours du lundi 13 avril que des masques seront disponibles pour le grand public au moment du début du déconfinement annoncé pour le 11 mai. Mais on ne sait pas encore si ceux-ci seront payants ou gracieusement distribués. Invité de RTL mardi, Olivier Véran le ministre de la Santé explique ne pas avoir de réponse définitive à ce sujet.

Lire la suite

Coronavirus: pour Olivier Faure (PS), il y a encore « trop d’inconnues »

Le premier secrétaire du PS Olivier Faure a demandé mardi au gouvernement de préciser très vite comment il compte relever « le défi du 11 mai » et le début du déconfinement progressif annoncé la veille par Emmanuel Macron. « Il faut maintenant être dans le concret et permettre à chacun de comprendre comment le défi du 11 mai peut être relevé, à ce stade, rien ne l’indique et donc il faut que le gouvernement très vite donne ces indications », a-t-il insisté

Lire la suite

Pourquoi attendre encore un mois pour les masques ?

Dans sa quatrième allocution aux Français, Emmanuel Macron a annoncé à partir du 11 mai la distribution de masques en « lien avec les maires » et « à chaque Français » pour se protéger et protéger les autres contre le coronavirus. « Pourquoi attendre encore un mois ? », demande mardi 14 avril sur franceinfo, Jérôme Marty, président du syndicat de médecins UFML (Union française pour une médecine Libre).

Lire la suite