Emmanuel Macron « ne souhaite pas de discrimination » des personnes âgées

Emmanuel Macron « ne souhaite pas de discrimination » des personnes âgées dans le cadre du dé-confinement progressif annoncé après le 11 mai et donc « en appellera à la responsabilité individuelle » de chacun, a indiqué l’Elysée dans un communiqué, vendredi 17 avril. Lundi, dans son discours aux Français, Emmanuel Macron avait indiqué que « pour leur protection, nous demanderons aux personnes les plus vulnérables, aux personnes âgées, en situation de handicap sévère, aux personnes atteintes de maladies chroniques, de rester, même après le 11 mai, confinées, tout au moins dans un premier temps ».

Lire la suite