23 juillet 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

retraite

La règle de maintien des droits jusqu’à la retraite va aussi changer

La règle de maintien des droits jusqu’à la retraite va aussi changerLes syndicats et l’opposition dénoncent la réforme de trop. Les règles de l’Assurance Chômage seront de nouveau durcies à compter de décembre 2024. C’est la troisième réforme qui sera mise en œuvre en l’espace de trois ans. Les règles auront fait baisser le montant versé chaque mois, mis en place une dégressivité

Des Français se trompent sur le montant de leur retraite

Des Français se trompent sur le montant de leur retraiteAu moment de la retraite, c’est souvent la douche froide. L’Assurance-retraite a beau avoir développé un simulateur gratuit sur internet permettant de calculer son montant de retraite, nombre de Français n’ont aucune idée du montant qu’ils toucheront pour leurs vieux jours. Ainsi, plus de la moitié des personnes parties à la retraite entre juillet 2019 et juin 2020 avaient mal anticipé leur montant de pension

Depuis le 1er septembre, travailler après la retraite ouvre de nouveaux droits

Depuis le 1er septembre, travailler après la retraite ouvre de nouveaux droitsAvant le 1ᵉʳ septembre 2023, quand on reprenait une activité professionnelle après la retraite, cela mettait du beurre dans les épinards, mais ça ne permettait pas d’augmenter le montant de sa pension, même si on continuait à payer des cotisations retraites. En résumé, on cotisait à fonds perdus, sans que cela génère de nouveaux droits.

Le gouvernement renonce autoritairement à là ponction des retraites complémentaires Agirc-Arrco

Le gouvernement renonce autoritairement à là de ponction des retraites complémentaires Agirc-ArrcoPour équilibrer les comptes, le gouvernement envisageait de prendre dans les caisses de retraite du privé, gérées par les partenaires sociaux. L’Élysée a tranché lundi soir entre le ministre du Travail Olivier Dussopt, favorable à cette ponction pour tenir les comptes, et la Première ministre, qui craignait de voir le gouvernement être renversé.

Retraites complémentaires : syndicats et patronat se disent prêts à une revalorisation de 4,9 %

Retraites complémentaires : syndicats et patronat se disent prêts à une revalorisation de 4,9 %Les pensions complémentaires des ex-salariés du privé seront revalorisées de 4,9 % à compter du 1ᵉʳ novembre, au niveau de l’inflation, ont annoncé les organisations syndicales et patronales gestionnaires du régime Agirc-Arrco, dans la nuit du mercredi 4 au jeudi 5 octobre.

L’intersyndicale vise un rapport de force avec le gouvernement sur là reforme des retraites

L'intersyndicale vise un rapport de force avec le gouvernement sur là reforme des retraitesEn cette 14ᵉ journée de grèves et de manifestations contre la réforme des retraites mardi 6 juin, le trafic sera « très légèrement perturbé» à la SNCF, avec 9 trains sur 10 en circulation en moyenne nationale. Partout en France, les syndicats appellent à des manifestations : la priorité reste le retrait de la réforme, car « ce combat-là n’est pas fini », assurent-ils.

Les premiers décrets d’application de la retraite a 64 ans ont été publiés

Les premiers décrets d'application de la retraite a 64 ans ont été publiésDeux premiers décrets d’application de la réforme des retraites sont parus dimanche 4 juin au Journal officiel. L’un d’entre eux est la mesure la plus controversée du textes, qui porte progressivement l’âge légal de départ à la retraite 62 à 64 ans. Pour les carrières longues, le dispositif « prévoit désormais quatre bornes d’âge d’entrée dans le dispositif

L’intersyndicale demande aux parlementaires de voter l’abrogation du recul de l’âge de départ à la retraite

L'intersyndicale demande aux parlementaires de voter l'abrogation du recul de l'âge de départ à la retraite« Nous vous demandons solennellement de voter le projet de loi qui abrogent le recul de l’âge effectif de départ à la retraite et l’allongement de la durée de cotisation », écrit l’intersyndicale dans un courrier adressé aux parlementaires de tous bords, dont franceinfo a obtenu une copie mardi 9 mai. Elle fait ici allusion à la proposition de loi du groupe centriste Libertés, indépendants, outre-mer et territoires (LIOT) pour abroger

La CGT se rendra à Matignon à l’invitation de la Première ministre

La CGT se rendra à Matignon à l'invitation de la Première ministre« Nous sommes toujours sur l’exigence de retrait de cette mauvaise réforme des retraites », a prévenu dimanche 7 mai sur franceinfo la secrétaire confédérale de la CGT, Céline Verzeletti, en vue de la rencontre du syndicat avec Elisabeth Borne à Matignon le 17 mai. La CGT a répondu positivement à l’invitation de la Première ministre Elisabeth Borne adressée aux syndicats pour des entretiens bilatéraux.

L’abrogation de la réforme des retraites va être déposée par le groupe Liot à l’Assemblée

L'abrogation de la réforme des retraites va être déposée par le groupe Liot à l'AssembléeLes 20 députés du groupe Liot (Libertés, indépendants, outre-mer et territoires) déposeront jeudi un texte pour tenter d’obtenir l’abrogation soit de l’intégralité de la réforme des retraites ou simplement son article phare qui recule l’âge de départ de 62 à 64 ans, a appris franceinfo auprès du groupe Liot mardi confirmant une information du journal Le Parisien.

Pourrait-on espérer une réconciliation entre Macron et les syndicats ?

Pourrait-on espérer une réconciliation entre Macron et les syndicats ?Une réconciliation est-elle possible entre les syndicats et le gouvernement et Macron ? Les Français n’y croient plus. « On verra ce que ça donne, mais comme le dialogue n’est pas très ouvert, je ne pense pas que ça aille très loin », confie un homme. La réforme des retraites, promulguée en express, est vécue comme une provocation par les syndicats. Depuis, le dialogue est rompu au moins jusqu’au 1er mai.

Pour Charles de Courson, « Le président Macron continue dans son comportement brutal»

Pour Charles de Courson, « Le président Macron continue dans son comportement brutal»«Le président Macron continue dans son comportement brutal. Il faut le ramener à la raison », a réagi samedi 15 avril sur franceinfo Charles de Courson, député Libertés Indépendants Outre-mer et Territoires (Liot) de la Marne, après la validation par le Conseil constitutionnel de l’essentiel de réforme des retraites et la promulgation de la loi par Emmanuel Macron.

La loi sur les retraites a été promulguée cette nuit par Emmanuel Macron

La loi sur les retraites a été promulguée cette nuit par Emmanuel MacronEmmanuel Macron est allé très vite voir trop vite diront certains. Le président de la République a promulgué au Journal officiel dans la nuit de vendredi 14 à samedi 15 avril la loi sur la réforme des retraites. Il n’a attendu que quelques heures après la validation par le Conseil constitutionnel, à quelques exceptions près, du très controversé texte qui reporte

L’Agirc-Arrco, une caisse de retraite complémentaire des salariés du privé, dégage encore des excédents

L'Agirc-Arrco, une caisse de retraite complémentaire des salariés du privé, dégage encore des excédentsEn 2022, la caisse de retraite complémentaire de l’Agirc-Arrco a dégagé un excédent de 5,1 milliards d’euros. De quoi rassurer les 13 millions d’anciens actifs du secteur privé. Ces résultats excédentaires s’expliquent notamment par la bonne santé du marché de l’emploi et la hausse des salaires.

Laurent Berger ira à Matignon pour « parler dès 64 ans », « sinon, il faudra partir»

Laurent Berger ira à Matignon pour « parler dès 64 ans », « sinon, il faudra partir»Les syndicats ont été invités à Matignon par Elisabeth Borne la semaine prochaine et Laurent Berger confirme, mercredi 29 mars sur franceinfo, qu’il se rendra à ce rendez-vous. Pour lui, il est hors de question de ne pas y parler à nouveau de la réforme des retraites. « Matignon n’a fait aucun commentaire sur l’ordre du jour de cette réunion avec l’intersyndicale. » Laurent Berger, lui, estime que « personne ne va dicter ce que va dire la CFDT ».

« Il est inadmissible d’utiliser un 49.3 et de mettre le feu au pays»

« Il est inadmissible d'utiliser un 49.3 et de mettre le feu au pays» «Il est inadmissible d’utiliser un 49.3 et de mettre le feu au pays», a réagi vendredi 17 mars sur franceinfo, Charles de Courson, député centriste, membre de la commission des finances de l’Assemblée nationale. «C’est la poursuite du déni de démocratie. La Première ministre est parfaitement consciente qu’elle était minoritaire», a-t-il expliqué.

Le Sénat adopte l’article 7 sur le report de l’âge légal de départ à 64 ans

Le Sénat adopte l'article 7 sur le report de l'âge légal de départ à 64 ansLe Sénat a adopté mercredi 8 mars, en fin de soirée, l’article 7, clé du projet de réforme des retraites, repoussant à 64 ans l’âge légal de départ. Le vote a été acquis par 201 voix contre 115. Le ministre du Travail a réagi dans la foulée sur BFMTV, saluant « un vote de responsabilité au Sénat ».

Retraite : l’intersyndicale annonce deux nouvelles manifestations le 11 et le 15 mars

Retraite : l'intersyndicale annonce deux nouvelles manifestation le 11 et le 15 mars« Cela ne peut plus durer ». L’intersyndicale a demandé, mardi 7 mars au soir, à être « reçue en urgence» par Emmanuel Macron « pour qu’il retire sa réforme» des retraites, et a annoncé deux nouvelles journées de mobilisation samedi 11 mars et mercredi 15 mars, jour de la commission mixte paritaire. « Le silence du président de la République constitue un grave problème démocratique », a dénoncé l’intersyndicale

Réforme des retraites : vers une retraite à la carte ?

Réforme des retraites : vers une retraite à la carte ?Si l’examen de la réforme des retraites a débuté au Sénat ce mardi, plusieurs parlementaires, mais également des économistes défendent la suppression pure et simple de l’âge légal de départ. Une retraite à la carte. L’âge légal serait supprimé et chaque Français pourrait partir à l’âge de son choix.

Envoi par email
RSS