L’Europe séduite par la semaine de quatre jours de travail

L'Europe séduite par la semaine de quatre jours de travail Travailler moins pour gagner autant, c’est l’équation qu’est en train de résoudre l’Islande. Durant quatre ans, environ 2500 salariés soit plus d’1% de la population active a vu sa semaine de travail réduite à quatre jours nous informe Euronews. L’expérience ensuite analysée, montre qu’il n’y a pas de perte de productivité et que les employés font état d’un stress moins important

Lire la suite