Les trois quarts des encres de tatouage utilisé en France présentent un risque sanitaire élevé

Les trois quarts des encres de tatouage utilisé en France présentent un risque sanitaire élevéL’association de défense des consommateurs a testé une vingtaine d’encres différentes et a notamment repéré des colorants interdits ou des substances cancérogènes qui sont injectées dans l’organisme. Selon une étude de l’UFC-Que Choisir, publiée jeudi 18 février, les trois quarts des encres de tatouage les plus utilisées en France (75%) présentent un risque sanitaire élevé.

Lire la suite