France : les ménages dépriment

A la hausse surprise du moral des industriels en novembre, mardi, vient de répondre aujourd’hui la chute du moral des ménages. » Comme les loyers continuent en outre de progresser à un rythme soutenu, les ménages ne peuvent que continuer à avoir le sentiment d’un pouvoir d’achat rogné par les dépenses contraintes « , souligne Mathieu Kaiser, économiste chez BNP Paribas.

Et de fait, si tous les soldes composant l’indicateur mesurant le moral des ménages ont reculé, celui concernant les perspectives du niveau de vie en France s’est particulièrement dégradé.

Dans le contexte budgétaire et économique actuel, la marge de man¤uvre de Nicolas Sarkozy est particulièrement étroite.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title