Des signaux de plus en plus inquiétants pour la santé de notre planète

Des signaux de plus en plus inquiétants pour la santé de notre planèteDes signaux de plus en plus inquiétants pour la santé de notre planète. Près de 200 pays seront rassemblés demain en Allemagne pour la COP23, où doivent être négociées les règles d’application de l’Accord de Paris.

Le gouvernement de Donald Trump vient pourtant d’approuver la publication, avant-hier, d’un important rapport scientifique sur le climat, qui conclut que le changement climatique est bien réel, mais aussi qu’il résulte probablement des activités humaines et qu’il affecte déjà la vie des Américains.

Autre indication notable, le rapport conclut qu’il est «extrêmement probable que les activités humaines, surtout les émissions de gaz à effet de serre, sont la principale cause du réchauffement observé depuis le milieu du 20e siècle».

«La dernière fois que la Terre a connu une teneur en CO2 comparable, c’était il y a 3 à 5 millions d’années : la température était de 2 à 3°C plus élevée et le niveau de la mer supérieur de 10 à 20m» à cause de la fonte des nappes glaciaires.

Enfin, mardi dernier, le directeur du programme de l’ONU pour l’environnement, publiait son rapport annuel : «Un an après l’entrée en vigueur de l’accord de Paris, nous sommes loin de faire ce qu’il faudrait pour préserver des centaines de millions de personnes d’une vie de misère.»

L’écart entre les engagements actuels des Etats et les réductions d’émissions nécessaires y est jugé «catastrophique», nous amenant vers une hausse de 3°C des températures moyennes.

Au risque de nous répéter le premier fléau pour notre planète est sa surpopulation mondiale.




Vous pouvez aussi aimer

Laisser votre commentaire