Rénovation énergétique et « pratiques désastreuses » : l’UFC-Que Choisir dénonce

Rénovation énergétique et Rénovation énergétique et « pratiques désastreuses » : l’UFC-Que Choisir dénonce. Dans son enquête UFC-Que-Choisir, a notamment relevé que plus de la moitié des professionnels interrogés ont refusé de donner un devis au client, ce qui empêche de faire jouer la concurrence.

De nombreux professionnels de la rénovation énergétique, en particulier les installateurs de panneaux solaires et de fenêtres, refusent des devis et donnent des conseils inadéquats, a regretté mercredi l’association de consommateurs UFC-Que Choisir, sur la base d’une enquête.

« Le premier enseignement de notre étude porte sur la difficulté pour les consommateurs à obtenir un devis », regrette l’association, rapportant que plus de la moitié des professionnels interrogés ont refusé d’en donner un.

Pour le même besoin exprimé par le consommateur, les tarifs vont du simple au quadruple (de 4.000 à 18.000 euros pour les fenêtres par exemple), et du simple au triple pour le photovoltaïque », alerte Matthieu Robin, chargé de mission à l’UFC-Que Choisir et en charge de l’étude Rénovation énergétique, au micro d’Europe 1 mercredi.

L’UFC-Que Choisir prévient aussi qu’un certain nombre de professionnels affirment à tort disposer du label « reconnu garant de l’environnement » (RGE), sans lequel il n’est pas possible de toucher les aides publiques.

Les acteurs du secteur sont « à nouveau lourdement discrédités » par des « pratiques désastreuses », juge l’association, dont les bénévoles ont testé environ 500 professionnels, en boutique comme sur des stands de salons.

A lire également : Les objectifs Français en matières d’énergies




Vous pouvez aussi aimer

Laisser votre commentaire