Trois ans de prison pour un député corse

Trois ans de prison pour un député corse. Le député de Haute-Corse, Paul Giacobbi, a été condamné mercredi à trois ans de prison ferme, cinq ans d’inéligibilité et 100.000 euros d’amende.

Alors que l’élu divers gauche présidait le conseil général de Haute-Corse, entre 2007 et 2010, 480.000 euros de subventions douteuses ont été distribuées par le département, bénéficiant à des proches du député.


La cellule anti-blanchiment du ministère de l’Économie et des Finances, Tracfin, enquête alors sur l’assassinat de Dominique Domarchi, un proche de Paul Giacobbi.

Elle s’aperçoit que le fils de la victime reçoit des fonds suspects sur son compte, notamment de la part d’un organisme chargé d’un programme d’aide à la création de gîtes ruraux.

Les vingt autres personnes mises en cause, fonctionnaires départementaux et bénéficiaires des fonds détournés, ont été condamnées à des peines allant de quatre mois à trois ans d’emprisonnement avec sursis et à des amendes de 800 à 10.000 euros.




   

Vous pouvez aussi aimer

Laisser votre commentaire