Ces esclaves qui ont construit le Capitole

Symbole de la liberté aux États-Unis, le Capitole a été construit en grande partie par des esclaves. Aujourd’hui, des historiens et des militants se battent pour la reconnaissance du rôle de ceux qui n’ont jamais connu la liberté.Lorsque la jeune Sarah Jean Davidson se rendit à Washington au plus fort du mouvement pour les droits civiques, dans les années 1960, la vue des bâtiments historiques environnants ne suscita en elle aucune émotion particulière.

Aujourd’hui présidente d’un groupe d’étude sur l’histoire des Noirs en Arkansas, elle se souvient : «Quand je regardais le Capitole, je ne ressentais aucune connexion.» Elle était loin d’imaginer qu’un de ses ancêtres, esclave en Virginie, avait peut-être participé à sa construction.

Ce sont en effet des esclaves qui ont érigé ce monument à la gloire de la liberté et de la démocratie, valeurs auxquelles ils n’ont pu pleinement goûter. Aujourd’hui, leur contribution pourrait enfin être

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title