Votre actualité au quotidien

Tour d’Espagne 2019 : Un détour par deux pays étrangers en 2019 ?

20/11/2018 – Selon plusieurs sources, le parcours du Tour d’Espagne 2019 devrait proposer aux coureurs deux passages à l’étranger, la France et Andorre devant être au programme.
Continuer la lecture

Yannick Noah : « Dès le réveil, on était dans la finale »

20/11/2018 – Yannick Noah explique comment s’est déroulé le long stage avec son équipe, destiné à bien préparer la finale de Coupe Davis
Continuer la lecture

Vos problèmes

Vous aussi vous avez un retour d’expérience à proposer !

Vos problèmes ! Voici des retours d’expériences. Déposé comme réceptionné.

Le 15/05/2016
Bonjour à tous,

J’ai commandé un camera IP d’un montant de 169,90€. J’ai retourné cette caméra en janvier 2016 pour des raisons techniques. Il m’ont renvoyé une caméra d’après leur dire mais celle-ci n’est jamais arrivée à mon domicile. CDisount m’informe quelques semaines après et ceci malgré mes appels téléphoniques et message qu’il vont me remboursé la somme de 169,90€. 10 jours après je leur envoie un message pour les informé que je n’ai pas reçu le remboursement. Il semble étonné. Il m’indique qu’ils vont faire des recherches et m’informer par la suite. N’ayant pas de leur nouvelle je reprend contact par téléphone et ont m’indique qu’il faut que je leur fasse parvenir mon relevé de compte de chèque afin de confirmé ne pas avoir réceptionné la somme de 169,90€ ! ce qui est fait. Toujours pas de réponse de leur part. Cela fait maintenant 4 mois que ce cinéma dur ! Je leur envoi à nouveau des courriers en leur indiquant ne rien avoir reçu depuis qu’ils ont réceptionné mon relevé de chèque bancaire. Miracle je reçois de leur part un courrier m’informant que le problème vient de chez eux et que je recevrait prochainement le remboursement des 169,90€ par chèque bancaire. Toujours rien reçu malgré quelques semaines et je perd vraiment patience. CDisount ce moque de ses clients. La référence de mon dossier 1601180903FA5OS du 18/01/2016 à 9h:03:36
Cordialement,


le 30/04/2016
Donc cela commence dans les années 2006 environ. J-J qui est une personne aimant aider son prochain décide d’adhérer à un parti politique et il choisi celui du parti socialiste. J-J est déjà adhérant à un syndicat de salarié et exerçant la fonction de délégué syndicale.

Jusqu’à là rien de bien intriguant. Mais passons donc aux faits.

En 2006 il se présente à une première réunion de la section politique PS dans le secteur de Marne-la-Vallée. Il est bien accueilli et on lui demande de se présenter ce qu’il fait bien volontiers. Par la suite a ces réunions divers discutions son énuméré et cela est intéressant et enrichissant. Cela concerne la ville en elle même ou il est adhérent et aussi le secteur de Marne-la-Vallée.

le secrétaire actuel de section sent que centaines personnes de la section veule sa place ! On le sera plus tard pourquoi. Ce qui devait arriver, arriva et le secrétaire est presque débarqué « manu-militari ». Le nouveau secrétaire de section, Olivier, qui avait déjà des appuis dans cette dernière a gagné haut la main ce poste.

Maintenant qu’Olivier est secrétaire de la section il a une vision a long termes mais principalement pour sa carrière. Il faut reconnaitre qu’il est très habille mais aussi sournois. Cela est-il compatible ou incompatible pour être un bon politique ?

Quoi qu’il en soit âpres son élection comme secrétaire de section, il vient voir les personnes de cette dernière pour discuter, échanger et même parfois il propose d’aller manger un morceau au restaurant ! J-J n’en verra jamais la couleur. Ce qu’il a fait a J-J on peu aisément penser qu’il là fait à d’autre personne.

Il communique son téléphone, son adresse de courriel à qui veux bien les prendre. J-J travaille dans une société de 300 salariés qui a des problèmes de finance. Dans ce genre de situation des grèves arrives rapidement. C’est là que le nouveau secrétaire de section va entré en jeu. Il vient se faire connaitre, discute avec les syndicalistes, les grévistes, etc…

Mais le vrai but d’Olivier étant de ce servir de la société comme tète de pont pour pouvoir assoir son assise politique afin de se présenter à la députation de la 11eme circonscription de Seine-et-Marne. Voila son vrai visage et l’on voit mieux dorénavant sa stratégie qui l’à poussé à devenir premier secrétaire de section !

Ah pour parler il parlera de tout et n’importe quoi probablement. Il à été averti que le syndicaliste qui même la danse dans la société en difficultés n’est pas fiable. J-P ne pense uniquement à sa carrière politique car lui aussi se présente sous la bannière d’un parti d’extrême gauche pour la députation de la 11eme circonscription de Seine-et-Marne !

La finalité pour cette société c’est qu’elle fermera pour cause que le syndicaliste J-P aura été jusqu’au boutisme avec l’administrateur judiciaire alors que deux repreneurs était sur les rangs pour une reprise partielle de l’activité. Pour finir sur ce registre c’est le politique qui gagnera le 11eme circonscription, Il est élu député le 17 juin 2012, et non le syndicaliste.

Par la suite Olivier prent du galon avec l’élection de François Hollande à la présidence de la république. Il est devenu vice-président du groupe SRC à l’Assemblée nationale. Ses fonctions de premier secrétaire de section ne sont qu’un mauvais souvenir !

A partir de ce moment là il n’a plus d’ami, ni de copains. Les messages, les courriels, les appels téléphoniques ils n’y réponds plus. Voila la vie d’un politicard qui gagne bien sa vie.

La politique et sa vertu !


Nous faire un Don
25.00
Informations personnelles

Total du don : 25.00€

Heure à Paris :


Hallucinant – Consultez le compteur de la surpopulation mondial ICI

Nos Reseaux Sociaux
EDITO

Consulter les archives édito

Assurance auto : vers une hausse des prix ?

20/11/2018 – Les compagnies d’assurances sont priées de mettre davantage la main au porte-monnaie pour financer le Fonds de garantie. Ce qui pourrait avoir des conséquences sur le client.
Continuer la lecture


La privatisation de l’aéroport de Toulouse, validée par Macron, est un «échec» à ne pas répéter, juge la Cour des comptes

14/11/2018 – La vente des parts de l’Etat dans l’aéroport Toulouse-Blagnac à une société aux capitaux étrangers, c’est le contre-exemple d’une opération réussie selon la Cour des comptes.
Continuer la lecture