Les médecins peuvent prescrire du sport sur ordonnance

Les médecins peuvent prescrire du sport sur ordonnanceLes médecins peuvent prescrire du sport sur ordonnance. Jugée utopique en 2012, lors des premiers débats sur le sujet, la prescription médicale d « activités physiques adaptées » (APA) pour les patients atteints de certaines pathologies entre officiellement en vigueur, mercredi, sans que son financement ne soit vraiment garanti.

Expérimenté depuis cinq ans sur la base du volontariat des médecins et grâce aux investissements des collectivités locales dans certaines villes pilotes comme Strasbourg, Toulouse ou Biarritz, le dispositif doit cependant se faire connaître et convaincre.


« Pour les acteurs du secteur, c’est brutal », reconnait Valérie Fourneyron, initiatrice de la mesure, en 2012, en tant que ministre des Sports.

Il va falloir que tout cela s’organise », reprend Mme Fourneyron, elle-même médecin du sport.

Depuis cinq ans, elles travaillent sous l’impulsion de l’ancien ministre des Sports et médecin Alain Calmat à répertorier les bienfaits de telle ou telle discipline sur différentes pathologies.

« Les informations » données par les commissions médicales de chaque fédération « vont être mises en fiches par les Editions Vidal, comme les médicaments, avec des entrées par sport et par pathologie », explique Alain Calmat.

Le but ultime du sport sur ordonnance n’est pas seulement la guérison de la pathologie concernée mais surtout la bascule durable de tout un public vers une activité sportive suivie et régulière.




   

Vous pourriez aussi aimer

Laisser votre commentaire

Sortir
Masquer