Votre actualité au quotidien

Garcia avec Osaka et Halep, Mladenovic-Ferro au 1er tour

Roland Garros
24/05/2019 – ROLAND-GARROS – Caroline Garcia a hérité de la partie de tableau de Naomi Osaka (N.1), Simona Halep (N.3) et Serena Williams
Continuer la lecture

GP de Monaco : Gasly en confiance après les essais libres

Grand prix de Monaco
24/05/2019 – En progrès tout au long de la journée, le pilote français (Red Bull) a terminé quatrième de la deuxième séance d’essais libres
Continuer la lecture

Vers un jour de carence obligatoire pour tous lors d’arrêt maladie

Vers un jour de carence obligatoire pour tous lors d’arrêt maladieVers un jour de carence obligatoire pour tous lors d’arrêt maladie. Cette mesure, inscrite dans le rapport d’experts remis mercredi au premier ministre, pénaliserait une partie des salariés du privé. Dans le privé, les salariés ont théoriquement trois jours de carence, mais ceux-ci sont souvent pris en charge par leur employeur dans le cadre d’un accord de branche ou d’entreprise.

Certaines entreprises maintiennent le salaire de leur collaborateur lorsqu’il est en arrêt et se font ensuite rembourser par la Sécurité sociale: c’est le principe de subrogation de salaire.

Dans ce cas, leurs salariés malades doivent attendre, parfois plus d’un mois, pour obtenir le versement de leurs indemnités journalières maladie par la Sécu. En contrepartie du jour de carence obligatoire, les experts recommandent donc de généraliser le principe de la subrogation, donc du maintien de salaire.

D’autre part, en cas de maladie, la Sécurité sociale verse 50% du salaire dans la limite de 1,8 smic, et l’entreprise verse un complément de salaire obligatoire (couvrant 90% du salaire pour 1 mois d’arrêt, et 66% pour le mois suivant). C’est le cas par exemple des CDD ou ceux ayant moins d’un an d’ancienneté, saisonniers, des salariés à domicile…

En contrepartie du jour de carence, les experts recommandent là encore une meilleure prise en charge des salariés non couverts par le complément de salaire versé par l’employeur. Car «au bout de 6 mois d’arrêt, c’est difficile de reprendre le travail, au bout d’un an c’est foutu», constate Jean-Luc Bérard.

Le rapport contient beaucoup d’autres recommandations, visant par exemple à renforcer la coopération entre médecins traitants, médecins du travail et médecins-conseil de la Sécu. Il préconise aussi de remplacer les contrôles auxquelles sont astreints les malades qui ne doivent pas sortir entre certaines heures par des contrôles médicaux sur convocation. Ou encore de favoriser le télétravail et le temps partiel comme alternative à l’arrêt pur et simple, afin de «prévenir la désinsertion professionnelle».

A lire également : Arrêt maladie : Penicaud ne veut pas que les entreprises payent




Heure à Paris :



Hallucinant-Voici le compteur de la surpopulation mondial :
EDITO


22/05/2019 : Le travail au volontariat devient du travail obligatoire

Ces deux salariés de Cora en Bretagne semble être dans leur bon droit. Ce n'est pas parce-que 80% de personne dise une chose que c'est forcement vrai. La majorité n'a pas forcement raison. Du travail le dimanche au volontariat voila ce qui arrive lorsque les salariés se laissent berner. Celui-ci devient quasi obligatoire. Pour certains employeurs ont leur donnent la main ils vous prennent le bras car ce sont bien eux qui ont le pouvoir de décision.

Consulter les archives édito



Fichage de personnalités par Monsanto : d’autres pays que la France sont « probablement » concernés, estime le groupe Bayer

15/05/2019 – Le groupe allemand, qui a racheté Monsanto en 2018, explique que le contrat avec l’agence de communication Fleishman-Hillard, qui a établi les fichiers controversés, « s’étendait à toute l’Europe ».
Continuer la lecture

Une centaine de médecins dénoncent le «fichage» de gilets jaunes dans les hôpitaux

09/05/2019 – Malgré les justifications de l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) qui reconnaît des «erreurs» mais dément tout partage de ces informations aux autorités, les signataires d’une tribune publiée sur le site de L’Express dénoncent un «fichage de patients à des fins possibles d’exploitations politiques ou judiciaires».
Continuer la lecture


Au large de la Corse, des déchets plastiques ont formé une île de plusieurs dizaines de kilomètres

Pollution

24/05/2019 -Des milliers de tonnes de plastiques ont été repérés mardi en pleine mer Méditerranée, entre la Corse et l’île d’Elbe. Portés par les courants, les déchets ont formé une île de plastique longue de plusieurs dizaines de kilomètres.
Continuer la lecture