Carburant : la flambée des prix et des taxes

Carburant : la flambée des prix et des taxesCarburant : la flambée des prix et des taxes. Le prix du carburant flambe, et cela impacte le pouvoir d’achat des Français. En novembre 2016, les membres de l’OPEP et plusieurs autres pays producteurs avaient décidé de réduire leur production pour faire remonter les prix. Le consommateur final, lui, n’est pas en mesure de négocier : face à des producteurs qui souhaitent à tout prix conserver voire augmenter leurs marges, il n’a donc pas d’autre choix que de payer son carburant au prix fort.

Mais les cours du pétrole ne sont pas l’unique explication de cette flambée des prix. Les taxes représentent 60% du prix du carburant. La hausse va donc se poursuivre, chaque année, jusqu’à la fin du quinquennat, et ce quel que soit le prix du baril.

L’an dernier, cette alignement était passé inaperçu parce que le prix du baril était bas, mais Bercy avait déjà augmenté les taxes.

Mais l’association de consommateurs CLCV a fait le calcul : sur les 23 milliards d’euros que va rapporter cette année la taxation des énergies fossiles (carburant, fuel, gaz) l’État n’en reverse que 4 milliards aux Français pour les inciter à réduire leur consommation d’énergie.

L’État est donc loin de compenser la hausse de la facture énergétique. L’argument écologique avancé ne tient pas. Entre le poids du carburant et la hausse de la CSG, les pertes de pouvoir d’achat sont importantes pour les consommateurs, et cela risque de peser à terme sur la croissance.

Pour la première fois depuis 2011, la hausse des salaires ne compense pas la hausse générale des prix.

A lire également : Le président des riches continu à favoriser les plus riches




Vous pouvez aussi aimer

Laisser votre commentaire

Sortir
Masquer