Victimes de discrimination à l’embauche

Victimes de discrimination à l'embaucheVictimes de discrimination à l’embauche.Près de quatre demandeurs d’emploi sur dix (37%) affirment avoir déjà été personnellement victimes d’une discrimination à l’embauche, selon une enquête Ifop pour le Défenseur des droits publiée lundi.Quatre sources possibles de discriminations sont désignées par plus de 20% des demandeurs d’emploi, avec par ordre d’importance: l’apparence physique (obésité, vêtements, etc.), le fait d’être chômeur, le sexe ou les origines (couleur de peau, nationalité, accent, etc.).

Pour les demandeurs d’emploi résidant en Zone urbaine sensible (ZUS), les origines s’avèrent être le premier critère discriminant (48% contre 23% de la population des demandeurs d’emploi en France entière).

Comparativement, ces chômeurs déclarent cependant moins souvent que l’ensemble des demandeurs d’emploi avoir vécu une ou plusieurs discriminations (29% au lieu de 37%).

Etre enceinte est alors le critère perçu potentiellement comme le plus discriminant par les personnes interrogées.

Sont ensuite cités l’âge, les critères physiques (obésité, handicap), une identité sexuelle transgenre, l’origine étrangère, le lieu de résidence et enfin le fait d’être syndiqué.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title
Follow by Email
RSS