Le principal composant du Roundup, détecté jusque dans vos céréales

Le principal composant du Roundup, détecté jusque dans vos céréalesLe principal composant du Roundup, détecté jusque dans vos céréales. L’association Générations Futures a fait analyser 30 produits de consommation courante pour voir s’ils portaient des traces de cette substance, classée cancérigène.

C’est la molécule de base du Roundup, le désherbant phare de Monsanto : le glyphosate, est classé comme cancérigène probable il y a deux ans par l’Organisation mondiale de la santé.

Une trentaine de produits testés


Les résultats sont confondants : sur 30 échantillons analysés, 16 contiennent du glyphosate. Les analyses ont porté sur 18 échantillons à base de céréales : 8 marques de céréales pour petit-déjeuner, 7 types de pâtes alimentaires, 3 autres (petits pains secs, biscottes). 12 échantillons de légumineuses sèches ont aussi été analysés : 7 de lentilles, 2 de pois chiches, deux de haricots secs, un de pois cassés. Trois échantillons (deux sortes de lentilles et des pois chiches) contenaient aussi de l’AMPA, un produit de dégradation du glyphosate.

Présence dans les céréales

D’après France Info, la substance est principalement présente dans les céréales (Muesli Alpen Swiss, Weetabix Original, Muesli Jordan Country crisp, Country store Kellogs, Granola flocons d’avoines grillés aux pommes Jordans, All Bran Fruit’n Fibre Kellogs) mais aussi dans les lentilles (Lentilles vertes Vivien Paille et Lentilles blondes Leader Price) et les pois chiches (pois chiches St Eloi et pois chiches Leader Price).

« Nous sommes toutes et tous contaminés par le glyphosate », estimait François Veillerette, porte-parole de Générations Futures.

La Commission européenne a proposé le renouvellement pour dix ans de la licence du glyphosate qui expire fin 2017.




Vous pouvez aussi aimer

Laisser votre commentaire