Interdiction : le broyage des poussins et la castration à vif des porcelets

Interdiction : le broyage des poussins et la castration à vif des porceletsLe ministre de l’Agriculture s’est engagé mardi 28 janvier à “aller vers l’interdiction des pratiques douloureuses dans l’élevage” comme le broyage des poussins et la castration à vif des porcelets a fin 2021, et annonçant quinze mesures, jugées toutefois insuffisantes par les associations de défense des animaux.

La France souhaite aussi conditionner les aides européennes au bien-être des animaux.

La castration à vif des porcelets : Une partie des cochons mâles serait immangeable si on ne les castrait pas”, explique Jean-François Vincent, secrétaire national à la Fédération nationale d’agriculture biologique des régions de France, cité par France Info.

La castration des porcelets permet d’obtenir des porcs plus gras, tout en évitant l’odeur nauséabonde que peut dégager à la cuisson le gras de certains mâles.

Les animaux de compagnie : “Les animaux, il faut les acheter chez des professionnels”, estime le ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume.

Une mission sera, par ailleurs, confiée au député LREM Loïc Dombreval pour proposer d’autres mesures assurant la bientraitance des animaux de compagnie.

À Lire aussi : Le budget santé de votre animal pourrait exploser

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title
Follow by Email
RSS