Déserts médicaux : Les maires ruraux alertent sur leurs augmentations

Déserts médicaux : Les maires ruraux alertent sur leurs augmentationsL’Association des maires ruraux de France (AMRF) alerte sur la « dégradation » des déserts médicaux, jeudi 4 février, après la publication d’une étude révélant un « accès aux soins de qualité inférieure à celle de la moyenne des territoires français ».

L’étude souligne que le nombre de cantons dépourvus de médecins est passé de 91 en 2010 à 148 en 2017, soit une augmentation de 62%.

Par ailleurs, « plus de la moitié des médecins en rural sont âgés de plus de 55 ans et un bon nombre a déjà largement dépassé les 70 », souligne Dominique Dhumeaux, qui rappelle que « les jeunes médecins sont beaucoup plus nombreux en ville ».

À la fin de l’année dernière, l’AMRF avait publié deux autres études, la première révélant que l’espérance de vie à la campagne se dégradait depuis le début des années 2000 par rapport aux villes et la seconde que les habitants des régions rurales « consomment 20% de soins hospitaliers en moins que ceux des villes ».

Le vice-président de l’AMRF souligne l’existence d’un « lien assez ténu entre la consommation de soins, l’espérance de vie et la présence de médecins sur un territoire ».

Inscrivez-vous à notre lettre d’information

Loading




Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title