Emmanuel Macron pourrait relancer une partie de la réforme des retraites dans les prochaines semaines

Emmanuel Macron pourrait relancer une partie de la réforme des retraites dans les prochaines semaines, pour la mener à bien avant la fin de son mandat. Il comprendrait simplement la suppression des régimes spéciaux et la mise en place d’une pension minimum de 1 000 euros. Ceci afin de plaire a la droite pour la suppression des régimes spéciaux et a la gauche pour la très légère augmentation de la pension minimum.

Depuis plusieurs mois, l’éventualité d’un retour du dossier brûlant de la réforme des retraites avant la fin du quinquennat Macron suscite le débat. L’hypothèse fait bondir plusieurs députés de la majorité, qui ne voient pas comment l’Assemblée aurait le temps d’examiner une telle réforme.

Au sein de l’exécutif, comme de la majorité, plusieurs figures restent dubitatives quant à l’utilité de faire passer la réforme avant la fin du mandat. C’est une excellente réforme du début du prochain quinquennat », affirme un cadre de la majorité, très proche du chef de l’État.

À LIRE AUSSI >> Le contrôle technique des deux-roues suspendu sur demande d’Emmanuel Macron

Quant à Christophe Castaner, patron des députés LaREM, il affirme: « Emmanuel Macron a mis deux conditions pour cette réforme: la reprise économique et la maîtrise de la situation sanitaire.

Une source au sein de l’exécutif confirme que la priorité reste « le sanitaire et l’emploi », et tempère: « il est possible qu’on ne fasse rien, car le pays est encore trop sensible ».

La semaine dernière, le Premier ministre Jean Castex prenait la température en recevant les principaux leaders syndicaux et patronaux. De façon quasi unanime, tous ont affirmé qu’il ne fallait pas toucher aux régimes de pension d’ici à la fin du quinquennat.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire