25 avril 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

En Picardie, médecins et patients testent le dossier médical personnel

En Picardie, médecins et patients testent le dossier médical personnelCinq mille dossiers informatiques ouverts aujourd’hui, trente mille prévus à la rentrée de septembre : en région Picardie, le dossier médical personnel (DMP) est déjà une réalité. Rebaptisé Dossier santé Picardie (DSP), ce projet est à la pointe des expérimentations actuellement menées en France pour tester la viabilité du DMP.

Le DSP, qui regroupe les données de santé d’un patient sur un site sécurisé, est d’abord conçu comme un outil de partage de l’information entre médecins.

Roselyne Bachelot, la ministre de la santé, a annoncé, mercredi 18 juin, dans un entretien aux Echos, la poursuite du dossier médical personnel (DMP) avec un déploiement national “à l’horizon 2012”.

Le DMP ne sera plus obligatoire, comme l’avait prévu la loi de 2004 sur la réforme de l’assurance-maladie, mais basé sur le volontariat.

Ils viendront alimenter un “DMP socle” comprenant les informations de base de santé du patient (médicaments, analyses, comptes rendus de radios et d’hospitalisation).

Regroupant huit établissements hospitaliers publics et privés, quatre laboratoires, deux réseaux de santé et 300 professionnels de santé (150 médecins et 150 infirmières libérales), le projet s’est déployé, depuis janvier, par le biais des guichets d’accueil des hôpitaux.

Les patients, lors de leur hospitalisation, se voient proposer d’ouvrir un DSP, présenté comme un outil “favorisant la coordination, la qualité et la continuité des soins”.

Pour l’hôpital, l’intérêt du DSP est de réunir toutes les données concernant un patient (analyses, radiologies, comptes rendus opératoires…) sur une plate-forme informatique unique, consultable par tous les praticiens.

“On évite ainsi le syndrome spaghetti, avec la multiplication de dossiers de patients, service par service, non connectables”, affirme le docteur Christine Boutet, directrice médicale du projet DMP Picardie. Source complete

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :
author avatar
Société de médias - PCI

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS