Un peu trop d’urine dans les bassins des piscines publics

Un peu trop d'urine dans les bassins des piscines publicsUn peu trop d’urine dans les bassins des piscines publiques. Une étude canadienne s’est penchée sur la quantité d’urine excrétée dans les bassins des piscines publiques. Pour changer ses habitudes, rien de mieux, donc, qu’une bonne étude scientifique, comme celle publiée dans la revue Environmental Science & Technology.

Des chercheurs canadiens ont, en effet, recherché la présence d’urine dans les bassins de 31 piscines publiques et spas.


Pour cela, ils ont mesuré la concentration, dans l’eau des piscines, en acésulfame-potassium (ACE), un édulcorant de synthèse présent dans de nombreux aliments préemballés.

Dans un premier temps, ils ont comparé les concentrations en ACE des piscines publiques et spas avec celles retrouvées dans l’eau du robinet (l’ACE est également un polluant environnemental) : la concentration en acésulfame potassium était jusqu’à 570 fois plus élevée dans les bassins que dans l’eau potable.

Mais le problème n’est pas tant la quantité d’urine que la réaction de ce liquide particulier au contact des produits de désinfection utilisés dans les piscines.

Aussi, la prochaine fois que vous irez dans la piscine, pour votre bien-être mais aussi pour celui des autres, et en particulier des maîtres nageurs, n’oubliez pas de passer aux toilettes avant de plonger !

Petit rappel des règles d’hygiène en piscine :

– porter un maillot de bain propre et un bonnet de bain ;

– passer aux toilettes avant d’aller se baigner et y retourner dès que l’envie se fait sentir ;

– se savonner intégralement (oui, intégralement !) sous la douche ;

– passer dans le pédiluve.




   

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title