Résistances aux antibiotiques : 1,2 million de personnes sont mortes en 2019 d’infections

Résistantes aux antibiotiques  : 1,2 million de personnes sont mortes en 2019 d'infectionsQuelque 1,2 million de personnes sont mortes en 2019 d’infections bactériennes résistantes aux antibiotiques, ce qui représente davantage de décès que ceux dus au sida ou au paludisme, souligne une étude publiée vendredi dans la revue The Lancet.

Plus de 1,2 million de personnes – et potentiellement des millions d’autres – sont décédées en 2019 des suites directes d’infections bactériennes résistantes aux antibiotiques, selon l’étude. «Nous devons agir maintenant pour combattre la menace», a déclaré le co-auteur de l’étude, le professeur Chris Murray, de l’Institute for Health Metrics and Evaluation de l’Université de Washington, aux États-Unis.

“Les estimations précédentes avaient prédit 10 millions de décès annuels dus à la résistance aux antimicrobiens d’ici à 2050, mais nous savons désormais avec certitude que nous sommes déjà beaucoup plus proches de ce chiffre que nous ne le pensions”.

À CONSULTER >> Crise sanitaire et crise sociale : démissions en série du personnel soignants à l’hôpital

Les auteurs reconnaissent certaines limites à leur étude, comme la disponibilité des données pour certaines parties du monde ou, par endroits, une mauvaise classification des infections nosocomiales.

L’une des pistes actuellement étudiées pour lutter contre la résistance croissante aux antibiotiques observée dans le monde est le développement des phages. Il s’agit d’organismes vivants qui tuent des bactéries précises, et se trouvent par milliards dans la nature sans s’attaquer à l’homme.

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS