Dans le ciel de nos nuits, on peut apercevoir les satellites Starlink d’Elon Musk

Projet starlinkAvec le confinement mondial, le trafic aérien est quasiment à l’arrêt. Dans la journée, plus de traînées blanches de condensation laissées par les avions de ligne pour rayer le ciel. Ce dernier est redevenu vierge, originel. Le jour, oui. Mais la nuit ? Si la pandémie de coronavirus a beaucoup d’impact sur terre, dans l’espace, ce n’est semble-t-il pas le cas. Le trafic semble en effet s’y intensifier dangereusement. Pour preuve, ce train de satellites qui se suivent à la queue leu leu et à vitesse constante observé en Angleterre (mais aussi en France) mardi.

Lire la suite