Deuxième soirée d’émeutes en banlieue de Paris

A Villiers-le-Bel, près d’une centaine de jeunes cagoulés, certains munis de cocktail molotov, ont jeté des projectiles sur les policiers anti-émeutes qui ont répliqué à coups de flashball et de gaz lacrymogène.Selon la police, qui a jugé la situation pire que la nuit précédente, 64 policiers ont été blessés par des tirs de grenailles ou des jets de projectiles, dont cinq grièvement.

Dans l’Essonne (sud de Paris), un autobus qui ne transportait aucun passager, et un camion ont été incendiés.

Des policiers et des responsables locaux ont souligné que ces nouvelles violences témoignaient de la fragilité de la situation dans certaines banlieues, théâtre il y a deux ans d’émeutes sans précédent déclenchées par la mort accidentelle de deux adolescents qui fuyaient la police.

Les jeunes ont affronté les policiers, dont quarante ont été blessés, selon la justice.

Une trentaine de voitures et cinq bâtiments dont un poste de police avaient été incendiés.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title