ONU 

« L’humanité est devenue une arme d’extinction massive », dénonce le patron de l’ONU à la COP15

« L'humanité est devenue une arme d'extinction massive », dénonce le patron de l'ONU à la COP15Fidèle à ses habitudes, Antonio Guterres n’a pas mâché ses mots. «Avec notre appétit sans fin pour une croissance économique incontrôlée et inégale, l’humanité est devenue une arme d’extinction massive», a lancé le secrétaire général de l’ONU lors de la cérémonie d’ouverture de la COP15 de Montréal.

Dans son discours, très applaudi, il a fustigé pêle-mêle les grandes multinationales, qui « remplissent leur compte en banque tout en vidant notre monde de ses richesses naturelles».

Ce sommet crucial doit déboucher sur un accord international pour enrayer la chute de la biodiversité, qui menace l’avenir de nos sociétés. Pour inverser la destruction des espèces animales, végétales et des milieux naturels provoqués par les activités humaines, il a invité à «faire la paix avec la nature».

Antonio Guterres avait été précédé à la tribune de Justin Trudeau. Le Premier ministre canadien est le seul chef de gouvernement présent à ce sommet organisé à Montréal, mais présidé par la Chine. Celui-ci a été interrompu au son des tambours, ils ont brandi une banderole où l’on pouvait lire : «Génocide des autochtones = écocide». Ils ont été raccompagnés à la sortie de la salle sous les applaudissements d’une partie du public.

À VOIR AUSSI >> Les États lésinent encore sur leurs nouveaux engagements pour le climat

Le président de la COP, le ministre de l’Environnement chinois, Huang Runqiu, a ensuite pris la parole, pour promettre que la Chine était prête à «jouer son rôle de leader» et que la conférence serait un «succès».

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title
Follow by Email
RSS