Votre actualité au quotidien

Garcia avec Osaka et Halep, Mladenovic-Ferro au 1er tour

Roland Garros
24/05/2019 – ROLAND-GARROS – Caroline Garcia a hérité de la partie de tableau de Naomi Osaka (N.1), Simona Halep (N.3) et Serena Williams
Continuer la lecture

GP de Monaco : Gasly en confiance après les essais libres

Grand prix de Monaco
24/05/2019 – En progrès tout au long de la journée, le pilote français (Red Bull) a terminé quatrième de la deuxième séance d’essais libres
Continuer la lecture

Pénicaud valide en force le licenciement d’un syndicaliste

Pénicaud valide en force le licenciement d'un syndicalistePénicaud valide en force le licenciement d’un syndicaliste. Les services de Muriel Pénicaud ont autorisé, en son nom, la mise à la porte, pour faute grave, d’un responsable syndical de La Poste, demandé depuis 2010 par le groupe, et jusqu’alors refusé par l’inspection du travail.

Xavier Bertrand, l’ancien ministre du Travail, lui avait sauvé la peau, en 2011, sous la présidence de Sarkozy. Sept ans plus tard, Muriel Pénicaud, la nouvelle locataire de la rue de Grenelle s’est montrée bien plus dure à l’égard de Gaël Quirante, secrétaire du syndicat Sud Poste (Union syndicale Solidaires) dans les Hauts-de-Seine, en autorisant son licenciement pour faute grave.

Appelé à se prononcer sur cette procédure visant un salarié ayant des fonctions représentatives, dit «salarié protégé», l’inspection du travail avait pourtant jusqu’alors toujours refusé de valider sa mise à la porte. Contestant la position de l’inspection du travail, le groupe a donc fait appel à la ministre qui, en dernier recours, peut trancher.

«C’est une affaire qui remonte à loin», commente-t-on du côté de la Direction générale du travail (DGT), rattaché au ministère. En 2010, la Poste engage une procédure disciplinaire contre plusieurs postiers, dont Gaël Quirante.

Saisie, l’inspection du travail considère alors que les griefs ne sont pas suffisants pour justifier sa mise à la porte. La Poste se tourne vers le ministre du Travail de l’époque, Xavier Bertrand, mais ce dernier, pour des raisons de vices de procédures, ne valide pas, à son tour, la mesure disciplinaire.

Le dossier fait alors son retour à l’inspection du travail. A nouveau, l’inspectrice du travail oppose un «refus implicite» au licenciement, décision que l’employeur conteste auprès de sa hiérarchie, le 17 juillet 2017.

Un discours qui ne colle pas tout à fait avec la contre-enquête que lui a envoyée l’inspection du travail, en amont du dernier recours hiérarchique. En parallèle, elle note un point troublant : des trois postiers condamnés au pénal, Quirante «a été le seul salarié dont le licenciement a été demandé».

A lire également : muriel pénicaud : le burn-out n’est pas une maladie professionnelle




Heure à Paris :



Hallucinant-Voici le compteur de la surpopulation mondial :
EDITO


22/05/2019 : Le travail au volontariat devient du travail obligatoire

Ces deux salariés de Cora en Bretagne semble être dans leur bon droit. Ce n'est pas parce-que 80% de personne dise une chose que c'est forcement vrai. La majorité n'a pas forcement raison. Du travail le dimanche au volontariat voila ce qui arrive lorsque les salariés se laissent berner. Celui-ci devient quasi obligatoire. Pour certains employeurs ont leur donnent la main ils vous prennent le bras car ce sont bien eux qui ont le pouvoir de décision.

Consulter les archives édito



Fichage de personnalités par Monsanto : d’autres pays que la France sont « probablement » concernés, estime le groupe Bayer

15/05/2019 – Le groupe allemand, qui a racheté Monsanto en 2018, explique que le contrat avec l’agence de communication Fleishman-Hillard, qui a établi les fichiers controversés, « s’étendait à toute l’Europe ».
Continuer la lecture

Une centaine de médecins dénoncent le «fichage» de gilets jaunes dans les hôpitaux

09/05/2019 – Malgré les justifications de l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) qui reconnaît des «erreurs» mais dément tout partage de ces informations aux autorités, les signataires d’une tribune publiée sur le site de L’Express dénoncent un «fichage de patients à des fins possibles d’exploitations politiques ou judiciaires».
Continuer la lecture


Au large de la Corse, des déchets plastiques ont formé une île de plusieurs dizaines de kilomètres

Pollution

24/05/2019 -Des milliers de tonnes de plastiques ont été repérés mardi en pleine mer Méditerranée, entre la Corse et l’île d’Elbe. Portés par les courants, les déchets ont formé une île de plastique longue de plusieurs dizaines de kilomètres.
Continuer la lecture