Votre actualité au quotidien

Luka Modric : «Je mettrais en avant Antoine Griezmann»


16/10/2018 – Peu présent sur la scène médiatique, Luka Modric s’est confié dans un entretien à France Football. Le milieu croate y parle, entre autres, de la course au Ballon d’Or
Continuer la lecture

Cyclisme : Les terribles confidences de Thibaut Pinot sur son Giro !

16/10/2018 – Cette année, Thibaut Pinot a dû abandonner le Giro à cause d’une pneumopathie. Le Français admet d’ailleurs en avoir fait trop, se mettant d’ailleurs en danger.
Continuer la lecture

L’ économie ralentit, mais la ministre du travail reste confiante

L' économie ralentit, mais la ministre du travail reste confianteL’ économie ralentit, mais la ministre du travail reste confiante. «La croissance, c’est d’abord une question de confiance», a expliqué mardi matin la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, lors des «Rendez-vous de Grenelle» organisés à son ministère pour faire un point sur le marché du travail.

Alors la ministre veut y croire, malgré la quasi-stagnation de la croissance (plus 0,2% au premier trimestre), le ralentissement des créations d’emplois salariés (48 800 nouveaux postes sur la même période, selon l’Insee, soit une hausse de seulement 0,2%, contre plus de 100 000 au trimestre précédent), ou encore le rebond du chômage (plus 0,2% au premier trimestre, au sens du BIT).

Quant aux chiffres de Pôle Emploi, ils n’ont plus le droit de cité au ministère depuis que Pénicaud a décidé de ne plus les commenter mensuellement.

Fin avril, ces mêmes chiffres relativisaient toutefois l’embellie sur le front de l’emploi, avec notamment une hausse, sur un an, du nombre de demandeurs d’emploi exerçant une activité réduite, et donc de la précarité.

Muriel Pénicaud, : mais, alors que son deuxième projet de loi, une fois voté, devrait progressivement entrer en application dès le 1er janvier 2019, il n’est toujours pas possible de faire le point sur les effets de sa première réforme du marché du travail par ordonnances. Effet collatéral des ordonnaces : la stagnation des salaires. Avec une hausse de l’inflation de 1,3% au premier trimestre, le salaire mensuel de base réel n’a, en effet, augmenté que d’un petit 0,2% sur la période.

A lire également : Une infirmière en Ehpad découragée interpelle la ministre de la santé




Heure à Paris :


Hallucinant – Consultez le compteur de la surpopulation mondial ICI

 
EDITO

Consulter les archives édito


Le mari médecin de la ministre Buzyn recasé… comme conseiller juridique du gouvernement

11/10/2018 – Le médecin Yves Levy, époux de la ministre Agnès Buzyn, a été nommé conseiller d’Etat extraordinaire ce mercredi 10 octobre. Il touchera entre 1.500 et 6.100 euros tous les mois pendant cinq ans, bien qu’il n’ait jamais pratiqué le droit public.
Continuer la lecture

« Déshonneur », « infamie », « paresse » : François Ruffin s’emporte après le rejet d’une proposition de loi sur les enfants handicapés

12/10/2018 – Il s’agissait d’une proposition de loi LR et pourtant, le député La France insoumise François Ruffin a dénoncé son rejet avec conviction jeudi soir à l’Assemblée nationale.
Continuer la lecture


Sondage: Mitterrand, meilleur président de la République de ces 40 dernières années

05/10/2018 – Un sondage Odoxa-Dentsu consulting révèle ce mercredi que, selon les Français, François Mitterrand a été le meilleur chef de l’Etat de ces quarante dernières années.
Continuer la lecture