La contre-attaque d’Agnès Buzyn, ancienne ministre de la Santé

La contre-attaque d'Agnès Buzyn, ancienne ministre de la SantéSeule mise en examen dans la gestion de la crise de la Covid-19, elle a multiplié les prises de parole dans les médias en 48 heures. Après deux ans de silence, l’ancienne ministre de la Santé donne sa version. Agnès Buzyn contre-attaque.

Dans des SMS versé au dossier judiciaire et révélé par Le Monde, Agnès Buzyn confirme avoir alerté Emmanuel Macron et Édouard Philippe. Le 11 janvier 2020, puis le 25 janvier, n’hésitant pas à revenir à la charge six jours plus tard.

C’est seulement le 8 février qu’elle aura le président au téléphone. Vendredi 28 octobre au matin, elle a tempéré ses propos sur le couple exécutif. Du côté du gouvernement, on refuse de rentrer dans la polémique. En coulisses, un conseiller du gouvernement nuance : « C’est une femme blessée, elle prend soin de dire qu’elle ne reproche rien à personne. » À ce jour, Agnès Buzyn est mise en examen par la Cour de justice de la République pour mise en danger de la vie d’autrui.

À VOIR AUSSI >> https://www.votre-actualite.com/societes/affaire-orpea-quand-jai-lance-lalerte-sur-les-ehpad-agnes-buzyn-na-pas-voulu-me-recevoir/

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title
Follow by Email
RSS