De nombreux parents restent attachésà la fessée

C’est là une question qu’a voulu trancher l’Union des familles en Europe.Son enquête, dont «La Croix» révèle ici les résultats, se base sur les déclarations de quelque 2.000 internautes de passage sur son site (grands-parents, parents et enfants, répartis, grosso modo, en trois tiers) et ne saurait donc prétendre à une réelle représentativité.Mais elle vient confirmer les enseignements de plusieurs sondages réalisés au cours des dix dernières années : cette forme de châtiment corporel — contrairement à d’autres, comme le martinet, qui reste utilisé par 10 % des parents — n’a guère cédé de terrain.

Parmi les personnes qui ont témoigné, toutes ou presque (environ 95 %) ont reçu des fessées, tandis que 84 % et 87 % des parents reconnaissent en avoir donné…

Mais les avis sont plus partagés lorsqu’on interroge les enfants sur l’utilité de ces gestes.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title