Le Canada reconnait le génocide des Ouïghours et met la Chine en colère

Le parlement canadien a officiellement reconnu qu’un génocide était perpétré contre les Ouïghours en Chine. Les députés canadiens appellent désormais le Premier ministre Justin Trudeau et son gouvernement à reconnaître officiellement qu’un génocide se déroule en Chine.

Pour l’heure, si Justin Trudeau reconnaît d’énormes violations des droits de l’homme dans le Xingiang, il préfère se concerter avec ses partenaires de la communauté internationale quant à l’utilisation du terme génocide, qui avait toutefois été employé l’administration américaine de Donald Trump.

Un amendement demandant que les Jeux olympiques d’hiver de Pékin de 2022 soient déplacés si le « génocide » se poursuit, a également été adopté par les députés canadiens.

À LIRE AUSSI >> La France soutient Taïwan et la Chine est en colère

Selon diverses ONG, plus d’un million d’Ouïghours sont en détention dans des camps de rééducation politique.

La Chine a laissé explosé sa colère et qualifie cette reconnaissance de provocation malveillante. La Chine dément et affirme qu’il s’agit de centres de formation professionnelle destinés à les éloigner du terrorisme et du séparatisme après des attentats attribués à des Ouïghours.

Inscrivez-vous à notre lettre d’information




Vous pouvez aussi aimer

Laisser votre commentaire