26 février 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

Brexit : La France prépare des « mesures de rétorsion » sur la pêche

Brexit : La France prépare des « mesures de rétorsion » sur la pêcheAu vue du faible nombre de licences britanniques octroyées aux pêcheurs français, que « regrette » également la Commission européenne, la France présentera prochainement des « mesures de rétorsion », a annoncé la ministre française de la Mer, Annick Girardin, ce jeudi.

Mercredi, l’île anglo-normande de Jersey a annoncé l’octroi de 64 licences définitives à des bateaux français et le rejet de 75 dossiers. « Nous regrettons que le nombre de licences accordées soit aussi limité », a réagi jeudi la Commission européenne, par la voix de sa porte-parole Vivian Loonela.

« Nous constatons que la question de l’octroi de licences est assez complexe lorsqu’il s’agit de petits navires, car ils ne sont pas légalement tenus d’enregistrer leurs positions et leurs activités par voie électronique », a poursuivi Vivian Loonela. « Avec toutes les informations que la Commission a fournies aux autorités britanniques et jersiaises, nous avons fourni toutes les preuves disponibles et pertinentes qui démontrent l’activité historique pour ces licences en cours », a-t-elle affirmé.

À CONSULTER >> Des pêcheurs en colères bloquent le port de Boulogne

L’accord post-Brexit, conclu in extremis à la fin de l’année dernière entre Londres et Bruxelles, prévoit que les pêcheurs européens puissent continuer à travailler dans certaines eaux britanniques à condition d’obtenir une licence, accordée s’ils peuvent prouver qu’ils y pêchaient auparavant. « Cela fait 38 ans que je pêche dans les eaux anglaises, j’ai apporté toutes les preuves, et je n’ai pas la licence. Il n’y a aucune logique dans l’attribution des licences », a affirmé le pêcheur Christophe Lhomel à Boulogne-sur-Mer .

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS