Emmanuel Macron inaugure ce lundi la nouvelle académie de l’OMS, dirigée par Agnès Buzyn ?

Après sa visite au salon international de la restauration, de l’hôtellerie et de l’alimentation, le chef de l’État doit présider ce lundi la cérémonie d’installation de l’académie de l’Organisation mondiale de la Santé , dans la capitale des Gaules.

L’ancienne ministre de la Santé, qui a quitté le gouvernement début 2020 pour se lancer dans la campagne municipale à Paris, perdue au deuxième tour va devenir directrice exécutive de cette nouvelle académie, qui déborde d’ambitions.

Dotée de technologies pédagogiques de pointe comme l’intelligence artificielle et la réalité virtuelle, ainsi que d’un centre de simulation d’urgences sanitaires de niveau mondial, l’académie de Lyon ambitionne de former des millions d’agents de santé dans le monde.

Ce nouveau pôle, lancé en 2019, a vocation à devenir «la structure de formation de référence en matière de santé publique», avait déclaré Emmanuel Macron en mai devant l’OMS, précisant que la France allait y investir plus de 120 millions d’euros.

À CONSULTER ÉGALEMENT >> L’OMS n’est pas favorable à une troisième dose de vaccin de la Covid-19

À moins d’une décennie de l’échéance fixée pour la réalisation des objectifs de développement durable, peu de pays sont sur la bonne voie pour atteindre l’ensemble des cibles liées à la santé.

Et la pandémie de Covid-19 a montré le rôle indispensable joué par les systèmes et le personnel de santé, face à l’afflux de patients requérant des soins parfois très lourds.

Malgré une augmentation considérable des effectifs du personnel de santé au niveau mondial, il manquera toujours 18 millions d’agents de santé d’ici à 2030, et les pays à faible revenu seront confrontés aux plus grandes difficultés en matière de perfectionnement de la main-d’œuvre, selon l’OMS. D’où la nécessité d’accroître et d’accélérer la formation professionnelle des agents de santé.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire