15 juillet 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

Alain Minc trouve que Macron exagère “On risque l’insurrection”

Alain Minc trouve que Macron exagère On risque l'insurrectionAlain Minc trouve que Macron exagère “On risque l’insurrection”. Interrogé par “Libération” ce lundi 9 juillet, Alain Minc demande au gouvernement une politique plus sociale. Si même lui s’y met… Il adresse un sévère avertissement à Emmanuel Macron, dont il juge la politique… économiquement trop à droite.

Ce lundi 9 juillet, le consultant libéral Alain Minc se livre dans les colonnes de Libération. “Les inégalités engendrées par le système de marché accroissent le risque d’un spasme sociétal, d’une révolte dont la forme est imprévisible”, tremble l’énarque, qui a pourtant soutenu le fondateur d’En Marche en 2017.

L’ex-inspecteur des finances préfèrerait mettre en place un intéressement des salariés à la réussite des entreprises : “Il faut instaurer le principe de l’équité : réserver la redistribution à ceux qui en ont le plus besoin en révisant les méthodes de l’Etat-providence.

C’est qu’Alain Minc ne s’est pas toujours signalé par sa connaissance économico-politique. En janvier 2008, neuf mois avant le krach boursier, il annonçait dans une émission de télévision qu’une crise financière d’ampleur était évitée.

Parce que, on nous aurait dit que, au fond, le système financier serait régulé avec un doigté tel qu’il évitera une crise qui aurait pu être quand même de l’ampleur des très grandes crises financières qu’on a connues dans le passé…

Le 4 juin dernier, les économistes Philippe Aghion, Philippe Martin et Jean Pisani-Ferry, qui ont inspiré le programme d’En Marche, ont adressé au Président une note dénonçant “l’image d’un pouvoir indifférent à la question sociale”.

A lire également : Une plainte venue de sa base militante contre LREM




N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS