Votre actualité au quotidien

Tirreno-Adriatico : Alaphilippe remporte la 6e étape et double la mise

18/03/2019 – la surprise générale, Julian Alaphilippe a remporté ce lundi, la 6e étape du Tirreno-Adriatico.
Continuer la lecture

Les Gallois nouveaux dauphins des All Blacks au classement mondial

18/03/2019 – Grâce à son Grand Chelem dans le Tournoi des Six Nations, le pays de Galles gagne une place au classement mondial.
Continuer la lecture

Le statut de « super infirmière » soulève l’hostilité

Le statut de Le statut de « super infirmière » soulève l’hostilité. La création par décret d’un statut d’infirmière en pratique avancée (IPA), voulu pour lutter entre autres contre les déserts médicaux, soulève l’hostilité des médecins, tandis que les infirmiers, eux, regrettent un rendez-vous manqué. Les médecins qu’on déchargerait de certaines tâches pour qu’ils se recentrent sur leur cœur de métier.

« A notre sens, il ne va pas assez loin », regrette Catherine Kirnidis, président du Syndicat national des infirmières et des infirmiers libéraux (SNIIL). Selon elle, les futures « super infirmières » n’auront pas assez d’autonomie, soumises qu’elles seront à un protocole toujours décidé par le médecin.

Les médecins ne sont pas satisfaits non plus par la création de ce statut d’infirmière en pratique avancée.

Dans les faits, alors que les infirmières estiment qu’elles n’auraient pas assez d’autonomie par rapport aux médecins, ceux-ci considèrent qu’elles en auraient trop.

« Elles auront un droit de prescription, elles pourront faire un examen clinique, faire l’historique du patient », détaille Philippe Vermesch, président du Syndicat des médecins libéraux (SML).

Mais il y a des zones où il y a un risque que ces IPA échappent, on ne va pas dire à la surveillance, mais à la coopération avec le médecin ». Au Syndicat des médecins libéraux, on prévient d’ailleurs que ce nouveau statut risque de créer une forme de concurrence entre ces IPA et les médecins généralistes.

Pour lui, « ce qui soulagerait les médecins, c’est d’avoir des assistantes et des secrétariats pour traiter tout ce qui est administratif et qui mange 40% à 50% de leur temps médical ». C’est flou, et quand c’est flou il y a un loup », prévient Jean-Paul Ortiz.

A lire également : Muriel Penicaud : le burn-out n’est pas une maladie professionnelle




Heure à Paris :


Hallucinant – Voici le compteur de la surpopulation mondial :

EDITO


Consulter les archives édito

Tabac, permis, salaires… Tout ce qui change ce 1er mars

01/03/2019 – C’est devenu un rituel, le prix du tabac augmente encore ce vendredi 1er mars. Objectif affiché par le gouvernement, empêcher les jeunes de commencer à fumer et inciter les fumeurs à arrêter.
Continuer la lecture

52% des Français estiment que les « gilets jaunes » doivent cesser leur mouvement

18/02/2019 – Une majorité de Français (52%, +15) estime que les « gilets jaunes » « doivent maintenant cesser leur mouvement et leurs actions (manifestations, blocages etc.) », selon un sondage Ifop pour le JDD publié dimanche.
Continuer la lecture


Privatisation d’Aéroports de Paris : le gouvernement obtient l’accord des députés

15/03/2019 -Quarante-deux voix pour, 17 contre. Après environ neuf heures de débats, les députés ont adopté, jeudi 13 mars dans la soirée, l’article 49 du projet de loi Pacte qui prévoit de supprimer l’obligation pour l’Etat de détenir la majorité du capital d’ADP.
Continuer la lecture