Votre actualité au quotidien

Luka Modric : «Je mettrais en avant Antoine Griezmann»


16/10/2018 – Peu présent sur la scène médiatique, Luka Modric s’est confié dans un entretien à France Football. Le milieu croate y parle, entre autres, de la course au Ballon d’Or
Continuer la lecture

Cyclisme : Les terribles confidences de Thibaut Pinot sur son Giro !

16/10/2018 – Cette année, Thibaut Pinot a dû abandonner le Giro à cause d’une pneumopathie. Le Français admet d’ailleurs en avoir fait trop, se mettant d’ailleurs en danger.
Continuer la lecture

Assurance-chômage : Macron a renié sa promesse sur les salariés démissionnaires

Assurance-chômage : Macron a renié sa promesse sur les salariés démissionnairesAssurance-chômage : Macron a renié sa promesse sur les salariés démissionnaires. C’était une promesse qui était rapidement mise en avant dans le programme d’Emmanuel Macron. Sur la petite centaine de propositions, elle apparaissait en quatrième position dans la première priorité du candidat En marche.

« Tous les cinq ans, chacun y aura droit, s’il choisit de démissionner pour changer d’activité ou développer son propre projet professionnel », ajoutait l’ancien ministre de l’Economie.

À l’automne 2017, citant des sources au ministère du Travail, Les Echos avaient carrément avancé le chiffre de 5 milliards en rythme de croisière et jusqu’à 14 milliards d’euros pour la première année sous l’effet d’une possible vague de départs massifs de salariés malheureux dans leur poste actuel.

Le projet devrait répondre « aux besoins du marché du travail ». En cas de refus, le salarié pourrait compléter son dossier dans un délai d’un mois et disposerait d’un « droit de recours amiable ».

Pôle emploi devrait ensuite contrôler la mise en oeuvre effective du projet, notamment au cours d’un « entretien de suivi approfondi » organisé au dernier mois de mise en oeuvre du projet. Dans ce cas, le demandeur d’emploi pourrait de nouveau demander une indemnisation quatre mois plus tard, en prouvant qu’il cherche activement un emploi.

Quant aux artisans, commerçants indépendants, entrepreneurs, professions libérales et agriculteurs qui pouvaient eux aussi espérer obtenir un droit aux allocations chômage au regard de ce que promettait Emmanuel Macron, ils seront une nouvelle fois déçus.

La loi prévoit « un droit de 800 euros par mois pendant six mois. Il sera destiné aux indépendants qui sont en liquidation judiciaire et qui avaient un bénéfice annuel autour de 10.000 euros », expliquait Muriel Pénicaud il y a quelques mois.

A lire également : Le président des riches continu à favoriser les plus riches




Heure à Paris :


Hallucinant – Consultez le compteur de la surpopulation mondial ICI

 
EDITO

Consulter les archives édito


Le mari médecin de la ministre Buzyn recasé… comme conseiller juridique du gouvernement

11/10/2018 – Le médecin Yves Levy, époux de la ministre Agnès Buzyn, a été nommé conseiller d’Etat extraordinaire ce mercredi 10 octobre. Il touchera entre 1.500 et 6.100 euros tous les mois pendant cinq ans, bien qu’il n’ait jamais pratiqué le droit public.
Continuer la lecture

« Déshonneur », « infamie », « paresse » : François Ruffin s’emporte après le rejet d’une proposition de loi sur les enfants handicapés

12/10/2018 – Il s’agissait d’une proposition de loi LR et pourtant, le député La France insoumise François Ruffin a dénoncé son rejet avec conviction jeudi soir à l’Assemblée nationale.
Continuer la lecture


Sondage: Mitterrand, meilleur président de la République de ces 40 dernières années

05/10/2018 – Un sondage Odoxa-Dentsu consulting révèle ce mercredi que, selon les Français, François Mitterrand a été le meilleur chef de l’Etat de ces quarante dernières années.
Continuer la lecture